Jump to content

Barracuda

Members
  • Content Count

    91
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Posts posted by Barracuda

  1.  

    salut

     

    dans ce cas précis il n'a qu'un seul sens....niquer les femmes après chaque razzia et niquer aussi les esclaves...lis le tafsir...c’était le seul moyens de retenir les souhabas...

     

    je ne suis pas kabyle....je ne connais pas l'histoire de mes ancêtres pour te dire que je suis ceci ou cela mais je connais ma raison de vivre...

     

     

     

     

    georges bish au moins jouait a la comédie. mdr

    LoL, t'es vulgaire comme lui, tu dois etre chaoui alors. !!

     

  2.  

     

    Bonjour,

    dix ans passé a Alger, j'ai remarqué que les algérois sont si orgueilleux et si prétentieux surtout la jeunesse.

    je n'ai pas trouvé d'explication rationnelle a ce phénomène.

    est ce que c'est tout ce que vous avez hérité vous les algeriens de la France et des frenchi (connus pour leur mégalomanie) ??

    ou c'est due a l’arrivée d'arrivistes pleins les poches de d'autres wilayas (comme on dit) qui souhaitaient s'installer dans la capitale..

    peut etre que les vrais algerois sont tous parti ailleurs, ont quitté l'algerie pour des cieux plus cléments et pour rejoindre le monde civilisé..

    ca m'intrigue de connaitre vos reponses.

     

     

     

     

     

     

    TÉMOIGNAGE: DANS LE CABINET HUPPÉ D’UN OPHTALMO

     

    On a raison de critiquer et à juste titre notre système de santé public, mais le privé (même doté de ses cliniques ultra modernes) reste très en deçà, lui aussi, des exigences les plus minimalistes de patients ballottés de tous côtés.

     

    En allant consulter un ophtalmologue très reconnu sur la place d’Alger, je ne m’attendais pas à me retrouver encadré de deux flics de la circulation et obligé de leur faire un laïus sur la déontologie médicale.

     

    Après avoir poiroté plus de deux heures dans une salle d’attente, archi comble, d’une clinique transformée en bunker et sous haute surveillance vidéo, j’ai pu enfin être intronisé dans le cabinet du maître en ophtalmologie en personne. Ce dernier l’air agacé par cet afflux massif de malades, sirotait doucement un café en faisant un bruit d’enfer.

     

    Rien d’anormal, ou presque jusqu’à présent. Mais grande fût ma surprise lorsque le professeur demanda à quatre malades (j’étais le deuxième) à s’asseoir côte à côte, sur des chaises en plastique, pour leur intimer l’ordre de raconter leurs « histoires ». Sans faire d’esclandres, je fis remarquer au toubib qu’il était en train de violer de façon flagrante le secret médical et ainsi j’ai refusé de participer à une telle mascarade.

     

    Surpris, il commença à vociférer des menaces et autres argumentaires qui ne tenaient pas la route. J’ai du donc élever la voix et le débat s’anima lourdement à tel point que l’assistante du boss croyant à faire à un » terroriste djihadiste », fit déclencher les alarmes et demanda à un patient d’aller chercher les agents de police qui stationnaient au coin de la rue.

     

    Je vous fais grâce de toutes les palabres et autres explications que j’ai dû fournir à des représentants de la loi qui étaient à mille lieux de toutes notions concernant la déontologie ou l’éthique médicale. Plus inquiétant, les autres patients se sont indignés ouvertement, devant mon comportement irresponsable. Et n’allez surtout pas leur dire le contraire car les « disciples » d’Hippocrate dans ce bled ont tous les droits et mieux possèdent une cour inculte pour les défendre.

     

    Echappant de peu à une arrestation en règle et pire à un « lynchage populaire », j’ai quitté sans remords ces lieux où le laser dernière génération (et autres technologie de pointe) côtoie malheureusement l’esprit pécuniaire et les mentalités de petits épiciers de nos nababs en blouses blanches complètement déshumanisés.

     

    Connaissant les us et coutumes du pays, je me suis épargné l’effort fastidieux d’écrire une lettre au conseil de l’ordre, car la bataille était perdue d’avance. Enfin, pour que ce témoignage ne paraisse pas comme un jugement de valeur contre toute une profession, je dois reconnaître que beaucoup de médecins sont irréprochables et, donc très loin de telles pratiques mercantiles.

  3. Bonjour,

    dix ans passé a Alger, j'ai remarqué que les algérois sont si orgueilleux et si prétentieux surtout la jeunesse.

    je n'ai pas trouvé d'explication rationnelle a ce phénomène.

    est ce que c'est tout ce que vous avez hérité vous les algeriens de la France et des frenchi (connus pour leur mégalomanie) ??

    ou c'est due a l’arrivée d'arrivistes plein les poches de d'autres wilayas (comme on dit) qui souhaitaient s'installer dans la capitale..

    peut etre que les vrais algerois sont tous parti ailleurs, ont quitté l'algerie pour des cieux plus clément et pour rejoindre le monde civilisé..

    ca m'intrigue de connaitre vos reponses.

     

     

     

     

     

     

    [h=1]TÉMOIGNAGE: DANS LE CABINET HUPPÉ D’UN OPHTALMO[/h] On a raison de critiquer et à juste titre notre système de santé public, mais le privé (même doté de ses cliniques ultra modernes) reste très en deçà, lui aussi, des exigences les plus minimalistes de patients ballottés de tous côtés.

     

    En allant consulter un ophtalmologue très reconnu sur la place d’Alger, je ne m’attendais pas à me retrouver encadré de deux flics de la circulation et obligé de leur faire un laïus sur la déontologie médicale.

     

    Après avoir poiroté plus de deux heures dans une salle d’attente, archi comble, d’une clinique transformée en bunker et sous haute surveillance vidéo, j’ai pu enfin être intronisé dans le cabinet du maître en ophtalmologie en personne. Ce dernier l’air agacé par cet afflux massif de malades, sirotait doucement un café en faisant un bruit d’enfer.

     

    Rien d’anormal, ou presque jusqu’à présent. Mais grande fût ma surprise lorsque le professeur demanda à quatre malades (j’étais le deuxième) à s’asseoir côte à côte, sur des chaises en plastique, pour leur intimer l’ordre de raconter leurs « histoires ». Sans faire d’esclandres, je fis remarquer au toubib qu’il était en train de violer de façon flagrante le secret médical et ainsi j’ai refusé de participer à une telle mascarade.

     

    Surpris, il commença à vociférer des menaces et autres argumentaires qui ne tenaient pas la route. J’ai du donc élever la voix et le débat s’anima lourdement à tel point que l’assistante du boss croyant à faire à un » terroriste djihadiste », fit déclencher les alarmes et demanda à un patient d’aller chercher les agents de police qui stationnaient au coin de la rue.

     

    Je vous fais grâce de toutes les palabres et autres explications que j’ai dû fournir à des représentants de la loi qui étaient à mille lieux de toutes notions concernant la déontologie ou l’éthique médicale. Plus inquiétant, les autres patients se sont indignés ouvertement, devant mon comportement irresponsable. Et n’allez surtout pas leur dire le contraire car les « disciples » d’Hippocrate dans ce bled ont tous les droits et mieux possèdent une cour inculte pour les défendre.

     

    Echappant de peu à une arrestation en règle et pire à un « lynchage populaire », j’ai quitté sans remords ces lieux où le laser dernière génération (et autres technologie de pointe) côtoie malheureusement l’esprit pécuniaire et les mentalités de petits épiciers de nos nababs en blouses blanches complètement déshumanisés.

     

    Connaissant les us et coutumes du pays, je me suis épargné l’effort fastidieux d’écrire une lettre au conseil de l’ordre, car la bataille était perdue d’avance. Enfin, pour que ce témoignage ne paraisse pas comme un jugement de valeur contre toute une profession, je dois reconnaître que beaucoup de médecins sont irréprochables et, donc très loin de telles pratiques mercantiles.

     

  4. Bonjour,

    dix ans passé a Alger, j'ai remarqué que les algérois sont si orgueilleux et si prétentieux surtout la jeunesse.

    je n'ai pas trouvé d'explication rationnelle a ce phénomène.

    est ce que c'est tout ce que vous avez hérité vous les algeriens de la France et des frenchi (connus pour leur mégalomanie) ??

    ou c'est due a l’arrivée d'arrivistes plein les poches de d'autres wilayas (comme on dit) qui souhaitaient s'installer dans la capitale..

    peut etre que les vrais algerois sont tous parti ailleurs, ont quitté l'algerie pour des cieux plus clément et pour rejoindre le monde civilisé..

    ca m'intrigue de connaitre vos reponses.

     

     

     

     

     

     

    [h=1]TÉMOIGNAGE: DANS LE CABINET HUPPÉ D’UN OPHTALMO ![/h]

    ophtalmo.jpgLe Persifleur

     

    On a raison de critiquer et à juste titre notre système de santé public, mais le privé (même doté de ses cliniques ultra modernes) reste très en deçà, lui aussi, des exigences les plus minimalistes de patients ballottés de tous côtés.

     

    En allant consulter un ophtalmologue très reconnu sur la place d’Alger, je ne m’attendais pas à me retrouver encadré de deux flics de la circulation et obligé de leur faire un laïus sur la déontologie médicale.

     

    Après avoir poiroté plus de deux heures dans une salle d’attente, archi comble, d’une clinique transformée en bunker et sous haute surveillance vidéo, j’ai pu enfin être intronisé dans le cabinet du maître en ophtalmologie en personne. Ce dernier l’air agacé par cet afflux massif de malades, sirotait doucement un café en faisant un bruit d’enfer.

     

    Rien d’anormal, ou presque jusqu’à présent. Mais grande fût ma surprise lorsque le professeur demanda à quatre malades (j’étais le deuxième) à s’asseoir côte à côte, sur des chaises en plastique, pour leur intimer l’ordre de raconter leurs « histoires ». Sans faire d’esclandres, je fis remarquer au toubib qu’il était en train de violer de façon flagrante le secret médical et ainsi j’ai refusé de participer à une telle mascarade.

     

    Surpris, il commença à vociférer des menaces et autres argumentaires qui ne tenaient pas la route. J’ai du donc élever la voix et le débat s’anima lourdement à tel point que l’assistante du boss croyant à faire à un » terroriste djihadiste », fit déclencher les alarmes et demanda à un patient d’aller chercher les agents de police qui stationnaient au coin de la rue.

     

    Je vous fais grâce de toutes les palabres et autres explications que j’ai dû fournir à des représentants de la loi qui étaient à mille lieux de toutes notions concernant la déontologie ou l’éthique médicale. Plus inquiétant, les autres patients se sont indignés ouvertement, devant mon comportement irresponsable. Et n’allez surtout pas leur dire le contraire car les « disciples » d’Hippocrate dans ce bled ont tous les droits et mieux possèdent une cour inculte pour les défendre.

     

    Echappant de peu à une arrestation en règle et pire à un « lynchage populaire », j’ai quitté sans remords ces lieux où le laser dernière génération (et autres technologie de pointe) côtoie malheureusement l’esprit pécuniaire et les mentalités de petits épiciers de nos nababs en blouses blanches complètement déshumanisés.

     

    Connaissant les us et coutumes du pays, je me suis épargné l’effort fastidieux d’écrire une lettre au conseil de l’ordre, car la bataille était perdue d’avance. Enfin, pour que ce témoignage ne paraisse pas comme un jugement de valeur contre toute une profession, je dois reconnaître que beaucoup de médecins sont irréprochables et, donc très loin de telles pratiques mercantiles.

     

  5. Bonjour,

    dix ans passés a Alger, j'ai remarqué que les algérois sont si orgueilleux et si prétentieux surtout la jeunesse.

    je n'ai pas trouvé d'explication rationnelle a ce phénomène.

    est ce que c'est tout ce que vous avez hérité vous les algeriens de la France et des frenchi (connus pour leur mégalomanie) ??

    ou c'est due a l’arrivée d'arrivistes plein les poches de d'autres wilayas (comme on dit) qui souhaitaient s'installer dans la capitale..

    peut etre que les vrais algerois sont tous parti ailleurs, ont quitté l'algerie pour des cieux plus clément et pour rejoindre le monde civilisé..

    ca m'intrigue de connaitre vos reponses.

     

     

     

     

     

     

    [h=1]TÉMOIGNAGE: DANS LE CABINET HUPPÉ D’UN OPHTALMO ![/h]

    ophtalmo.jpgLe Persifleur

     

    On a raison de critiquer et à juste titre notre système de santé public, mais le privé (même doté de ses cliniques ultra modernes) reste très en deçà, lui aussi, des exigences les plus minimalistes de patients ballottés de tous côtés.

     

    En allant consulter un ophtalmologue très reconnu sur la place d’Alger, je ne m’attendais pas à me retrouver encadré de deux flics de la circulation et obligé de leur faire un laïus sur la déontologie médicale.

     

    Après avoir poiroté plus de deux heures dans une salle d’attente, archi comble, d’une clinique transformée en bunker et sous haute surveillance vidéo, j’ai pu enfin être intronisé dans le cabinet du maître en ophtalmologie en personne. Ce dernier l’air agacé par cet afflux massif de malades, sirotait doucement un café en faisant un bruit d’enfer.

     

    Rien d’anormal, ou presque jusqu’à présent. Mais grande fût ma surprise lorsque le professeur demanda à quatre malades (j’étais le deuxième) à s’asseoir côte à côte, sur des chaises en plastique, pour leur intimer l’ordre de raconter leurs « histoires ». Sans faire d’esclandres, je fis remarquer au toubib qu’il était en train de violer de façon flagrante le secret médical et ainsi j’ai refusé de participer à une telle mascarade.

     

    Surpris, il commença à vociférer des menaces et autres argumentaires qui ne tenaient pas la route. J’ai du donc élever la voix et le débat s’anima lourdement à tel point que l’assistante du boss croyant à faire à un » terroriste djihadiste », fit déclencher les alarmes et demanda à un patient d’aller chercher les agents de police qui stationnaient au coin de la rue.

     

    Je vous fais grâce de toutes les palabres et autres explications que j’ai dû fournir à des représentants de la loi qui étaient à mille lieux de toutes notions concernant la déontologie ou l’éthique médicale. Plus inquiétant, les autres patients se sont indignés ouvertement, devant mon comportement irresponsable. Et n’allez surtout pas leur dire le contraire car les « disciples » d’Hippocrate dans ce bled ont tous les droits et mieux possèdent une cour inculte pour les défendre.

     

    Echappant de peu à une arrestation en règle et pire à un « lynchage populaire », j’ai quitté sans remords ces lieux où le laser dernière génération (et autres technologie de pointe) côtoie malheureusement l’esprit pécuniaire et les mentalités de petits épiciers de nos nababs en blouses blanches complètement déshumanisés.

     

    Connaissant les us et coutumes du pays, je me suis épargné l’effort fastidieux d’écrire une lettre au conseil de l’ordre, car la bataille était perdue d’avance. Enfin, pour que ce témoignage ne paraisse pas comme un jugement de valeur contre toute une profession, je dois reconnaître que beaucoup de médecins sont irréprochables et, donc très loin de telles pratiques mercantiles.

     

  6. salut tout le monde,

    alors, qui connait ce mec ?? un disjoncté comme il n y a pas. un british a la sauce hrissa hahahaa

    Gordon James Ramsay le présentateur de plusieurs émissions télévisées consacrées à la cuisine ou à la restauration.

    d'ou la célèbre émission Ramsay's Kitchen Nightmares diffusée en France sur W9 sous le nom de Cauchemar en cuisine.

    J,avoue qu'il m'a ouvert les yeux sur la restauration en general et la malhonnêté des gens en particulier.

    Ramsay

     

     

     

     

  7.  

    quel lois chez les arabes a part l'islam-la societé arabe etait tellement malade qu'il fallait la codifier et même ecrit noir sur blanc ils n'y arrivent pas ! kein ouad khalouta .

    tu crois que les amazighs n'ont pas definit un code de lois avant l'islam -comment ils ont fait pour survivre jusqu’à l'arrivée des arabes qui s'est faite hier dans l'histoire longue des amazighs -comment certaines régions non acquises aux arabes ni a aucun envahisseur avant eux ,ont fait pour préserver leur existence...malgré toute les invasions ,il reste des amazighs authentiques ayant préserver leur patrimoine culturel et linguistique alors que les hammurabi ont disparut et que les arabes finiront par disparaître ou se replier ,nous on est en pleine renaissance ! si nous sommes encore la c'est que notre code de lois existait et il existe toujours ,il n'applique de l'islam que ce qui l'arrange comme il s'est inspiré du christianisme avant l'islam ...il suffit de connaitre le systeme de gestion des villages pour savoir que nous sommes a l'image des grecs ,nous avons un code évolutif basé sur la concertation et la démocratie -contrairement aux peuples barbares qui nous ont envahit ...oui on a un retard de développement important sur l'occident aujourd'hui mais il est principalement du a la médiocrité de nos derniers envahisseurs qui ont entravé notre developpement au moment ou les civilisations s’éveillaient aux différentes révolutions de la modernité...bien sur que les arabes ont tout detruit , jusqu'a aujourd'hui nous sommes privés de la recherche de nos vrais racines -il y a des pierres dans le desert qui demandent a etre déchiffrés écrites en tifinagh -il n'y a aucune recherche archéologique et quand il y en a ils les arabisent...ils ont arabisés les gens pourquoi pas l'histoire ou l’archéologie ...vous les avez vu agir a palmyre,se déchaîner contre des ruines romaines ,ils ont fait la meme chose a tipaza et sur l'ensemble de l'ifriqya ...donc si il existe une stele comme celle des hammurabi affichant un code de loi ,ils ont surement du la démonter et construire une mosquée a la place .

     

    Comme on dit en algérien dialectal,

    Bâ, bâ, bâ, bâ,bâ , hragtna fret, li yesm3ek y9oul sah, chebe3tna ma9rout.

    Tu brûles, celui qui te lis doit croire que c'était vrai, assez de propagande a deux sous.

    Les arabes ont apporté une civilisation fleurissante en Afrique du nord que les berbères tel que Tarek ibn ziad ont propagé en péninsule ibérique.

    Avant, il y avait les romains en Afrique du nord et tout ceux qui n'étaient pas romains étaient appelé barbares ou berbères.

    L'islam a connu son apogé grâce aux différentes ethnies non arabes qui l'ont embrassé et l'ont adopté à leur vie quotidienne.

    Si les arabes avaient été si intransigeants avec les autochtones, tu n'aurais pas entendu parlé aujourdhui des populations kabyles ou chaouis ou autres que arabes.

    Les arabes n'ont nullement exterminé ces gens la ni les ont détourné de leur culture ou de leur langue.

    ils ont juste apporté un message divin de dieu l'unique l'omnipotent le tout miséricorde.

    Les arabes ont influencé le monde, c'étaient de grands philosophes qui se sont inspiré de plusieurs peuples.

    Maintenant, si tu compares les arabes d'avant et ceux d'aujourdhui, ceux des temps modernes, je serais peut être d'accord avec toi. D'ailleurs, on voit ce qui leur arrive après que les occidentaux leur ont octroyé une liberté accrue.

     

  8. les algeriens méritent bien ce president.

    ils meritent bien le parti du FLN.

    ils meritent bien ce qu'ils leur arrive.

    n'est ce pas ce president un peu orgueilleux qui leur avait balancé lors du 2eme mandat que si les algeriens ne votaient pas pour lui, c'est qu'ils ne le meritaient pas.

    un agent du MI6 britannique m'avait bien informé que C,etait deja foutu pour ce pays bien avant 2017, soit en 2011 lorsque les algeirens n'avaient pas renversé le regime mafieux et avaient choisi la revolution pacifique passive tenant compte des reformes qu'allait entreprendre monsieur bouteflika.

    des milliards depensès mais rien dans ce qui pourrait extraire le pays a la rente petroliere et de gaz.

    nous sommes foutus si les prix du baril n'augmentent pas.

    et pendant ce temps, les algeriens continuent de se multiplier comme des lapins, ne pensant aucunement a L'avenir de leurs enfants dans ce pays qui va mal.

  9. ce sont les musulmans eux meme qu'il faut blamer, ce sont eux qui sont responsables de cette décadence de l'islam.

    les arabes sont foutus.

    ils sont perdus.

    séduits par l'occident qui progresse, ils vont surement commencer a réflichir pour renier cette religion comme toutes les autres religions perverties par la main de l'homme.

    leur salut se trouvera dans le deisme ou un certain theisme eclectique qui leur permettra de renouer avec dieu, avec sa creation et avec le progrès.

  10. wa anekihou mataba lakoum mina el nissa.....en langage clair " niquez les femmes comme bon vous semble et les esclaves aussi "

     

    hahahaha, mdr, anekihou veut dire mariez vous.

    t'es un malade Key le chretien.

    en tout cas pour moi, c'est une très bonne nouvelle, j y adhère complètement pour regler le probleme des jeunes algériens frustrés .

    on attend la suite des événements.

    L'islam est beau.

     

  11. zadhand[/b];n5930399]

     

     

    Tariq Ramadan accusé de viol par l'écrivaine d'origine tunisienne

     

    encore une histoire a dormir debout.

    je trouve que c'est très salissant pour cette religion qui est l'islam de balancer les gens comme etant des hallouf sans preuve et sans fondement.

    le domaine privé des relations interhumaines doit rester privé.

    il y a un proverbe algerien qui dit que : si une femme ne parvient pas a repousser son violeur autant qu'elle juisse du moment. hahahaha

    cette femme tunisienne n'a pas joui, elle cherche juste a imiter les occidentales, a se faire passer pour une victime pour attirer l'attention sur elle.

    dans le cas contraire ou tariq ramadhan serait recnnu comme coupable, on devrait le castrer hahahaha

     

     

     

     

     

     

  12. Ce n'est pas haram ?? :rolleyes:

     

    si si, c'est haram.

    les hamams sont des nids de futures lesbiennes.

    il y a des femmes qui ramènent leur petits garcons, ces derniers qui vont s’émerveillaient devant les tetons des plus jeunes jusqu'aux plus vieilles dames.

    donc a proscrire en islam.

    ah, oui, j' ai oublié, les hamam sont aussi des lieux de rencontres entre les futures belles meres et les jeunes femmes souhaitant se marier aux fils de ces meres.

×
×
  • Create New...