Jump to content

As

Members
  • Content Count

    312
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by As

  1. Yaatik Essaha

    Merci beaucoup

    J’espère que tu ne vas pas nous laisser 9ouffa Bla yeddine, walefnak , yak i9oulou el welf kif sahel .......lefra9 ma9dert 3andou

     

    Lah ibarek fik khouya Kouithra

    El 3arss khlass w djebna essebohi ...la3riss 3ya w 3labalek ...ana ma nqolek w nta ma y'khfalek ...

    Ndawrouha RAVE PARTY ....hiya li fiha les AFTER...

     

    Lakine hada djehd errouah ...nssirou m3a nssim essbah ...

     

    Ya ssabah el khayri ya ni3m ssabah ......saha noumek , sidi sbah el khir :

     

     

    Et :

     

    -Chouf hmam e do banet 3loumou fel afaqi ( ahhhaaa saki)

    - Andor chemssou bahia 3a lejdar chriqa //////. Hezmet soltane el ghssiq

     

    - T'your el boustane ka tssebah lel hay el baqi ( ahhha saki)

    - Fouq e' ghssane erowd ka t'hennene b'swat rqiqa //// sah el bebel w l'bchiq

     

    - Seb 'het oum hassen chakya kel hay l khelaqi ( ahhhha saki)

    - Be ghram hwaha li an' ha mawlou3a w 3chiqa //// bel'houb djessm'ha riq

     

    - El herbel yan'ched b maytou fi t'lou3 e'sseryaqi ( ahhha saki )

    - w l'hanad y'djawbou be maya w n'gham l'biqa ///// tessbi el wale3 w le3chiq

     

    - Rah elil w 3lem el fdjer taq essob'h e'raqi ( ahhha saki )

    - Tof 3la k'hadra b fedjlek tezyane el moussiqa //// w s re3 l'sahi y' fiq

     

    ...........

     

     

    ....

  2. Nekhtem hed el guesra b guerouabi , je ne pouvais pas le zapper ou loukane nkemel , mena la fin du monde ou ma yakhlassouch

    Lahkayat 3la chaabi dialna , yacine qal : Ahadrou bel khir 3la bledi , ma nensal'koumch hed lemziya !!! Djwabi: C'est fait ya habibou !! Bessah bla mziya !! Hada wajeb !!! Ih kayen Tchou Tchou maleh meskine wahed ma djeb 3lih klem et pourtant c'est le symbole de la bien gardée ...le goeland.....icosium , l'ile aux mouettes .... Hata l Bologhine ibn ziri qui fonda Mezghena ....

     

    Une pensée pour el hachemi alah yarahmou ....slami le mestapha wlidou , ma3rifa qdima .... Kayen el moufid fi :

     

    https://m.facebook.com/Association-Culturelle-El-Hachemi-Guerouabi-403296869725107/

     

    https://m.facebook.com/El.Hachemi.GUEROUABI/

     

    Ya men 3ach

  3. Yesst'hel men yebni ssoro b'ghir telssasse /// Yesst'hel men yed'khol fel harb doun ssarem /// Yesst'hel men yed'khol leb'hour doun riyess /// Yesst'hel men yetla3 la3'lou bla sslalem...

     

    Yek lembata becher wala t3am 3ekass /// elf'qor wel ghorba wala sahbet chatem...

     

    Teterfed fe n3ach wa lou tkoun dou mal !!

     

    Quelques paroles du poème phare de kadour Al Alami ; el meknassia .

    Elle fait partie du langage et m3ani courantes, surtout des lwaba (pluriel de loubia ) un terme espagnol "alubia" veut dire haricot ...comme aussi bougato qui vient de abogado : Avocat...

    Lwaba c hadouk li yechfaw le rue michelet ki kan fiha nkhel ...mdr ..

    Ou lakhor me l'hih ...y'qolou : Kayna ya mou !! Mdr.. Enfin bref khan'gethoum ou khlass ...

     

    Histoire de meknassia

     

    http://musique.arabe.over-blog.com/article-34970240.html

     

    Les paroles :

    http://djameltari.unblog.fr/2012/12/24/el-meknassia-en-francais/

  4. Je poste ici (le haik et la musique pop Algéroise ont un lien très fort ) : Haik Vibes ....jusqu'au 31 mai au Telemly ....li rahoum temek w yhabou yrouhou, c'est une exposition de peinture :

     

     

    https://lh3.googleusercontent.com/-Zxa-poVaJkA/VziCBPiGH0I/AAAAAAAJPDs/iv5irTGtqGklIH4FLJFjL5XpRldhNvNCACHM/ha%25C3%25AFk-vibes-alger.jpg?imgmax=576

     

    Exposition «Haïk Vibes» d’Alexandra Gillet à la galerie Sirius: La séduction à l’état pur

     

     15 May , 2016 à 15:11

     

     

     

    Impossible de résister au charme discret des femmes de «Haïk Vibes», l’exposition de peinture de l’artiste française Alexandra Gillet à la galerie algéroise Sirius !

     

     

    Déjà à l’entrée, le visiteur est (bien) accueilli par le sourire à la Rolling Stones de «Basma, le sourire». De «Baya, la douce», on ne voit que les (grands) yeux, mais le regard, c’est connu, en dit parfois plus long que tout un discours.

     

     

     

     

    «Lahna, la paix», visiblement, aime beaucoup La Casbah. Un rubick’s cube entre les mains «Chaza, la joueuse» semble très occupée. «Thilleli, la libre» a rendu sa libérté au joli chardonneret perché sur son index. Jacques Brel aurait pu dire à «Chupa, la gourmande» : «Je vous ai apporté des bonbons, parce que les fleurs c’est périssable, puis les bonbons c’est tellement bon, bien que les fleurs soient plus présentables». A «Thiziri, le clair de lune» , on a envie de chanter : «Au clair de la lune, mon amie Thiziri, prête-moi ta plume, pour écrire un mot.» «Fafa», par pudeur certainement, joue à cache-cache, avec nous.

     

    A l’expo «Haïk Vibes. Amour, Mystère et féminité», il y a aussi «Kahina, la reine bérbère»,«Awina, l’amie», «Essifa, le bon esprit», «Anaroze, l’espoir», «Achwak, la passion», «Izdihar, la force», «Yamma, la voix», «Siwa, la beauté», «Mellala, la blanche» et «Wezna, l’équilibre». Toutes ces femmes de cœur portent des bijoux algériens, berbères, des khamsas, des haïks de différentes couleurs et des «adjars» (voile du visage) de différentes formes.

     

    «J’ai voulu rendre hommage à la femme algérienne, à la tradition et au patrimoine algériens à travers le haïk» , nous a expliqué Alexandra Gillet, qui réside en Algérie depuis une dizaine d’années.

     

    Concernant les prénoms, la plupart algériens, qu’elle a donnés aux portraits des femmes en haïk de son exposition «Haïk Vibes» (haïk ambiance, en français), elle fait remarquer qu’elle a fait des recherches dans ce domaine. Elle a aussi fait des clins d’œil à certaines de ses amies en donnant leurs prénoms à quelque-unes de ses œuvres.

     

     

     

    Né à paris en 1971, Alexandra Gillet, bretonne d’origine, est nîmoise et aussi algéroise de cœur. En 2012 au Caire, en Egypte, elle avait déjà exposé des portraits de femmes inspirés du Fayoum.

     

     

    L’exposition de peinture «Haïk Vibes. Amour, Mystère et Féminité» à la galerie Sirius du Télémly (Alger) restera ouverte jusqu’au 31 mai 2016.

  5. Tiens , c'était hier :

     

     

    Journée d’étude sur les mariages de mineures: Vers un plaidoyer pour mettre un terme au phénomène

     

     15 May , 2016 à 10:49

     

     

     

     

    vers-un-plaidoyer-pour-mettre-un-terme-au-phenomene-88d66.jpg. Cinquante-quatre ans après son indépendance, l’Algérie enregistre encore des mariages de mineures, qui représentent un taux de 2%, selon les statistiques officielles.

     

    Cette déclaration a été faite hier par Nadia Aït Zaï, présidente de la Fondation pour l’égalité, lors de la journée d’étude sur “le mariage des enfants en Algérie”, qui s’est tenue à l’Institut de formation de Sonelgaz, à Ben Aknoun (Alger). “C’est la première fois que nous abordons un tel thème, car ce genre de mariage se pratique encore dans notre pays”, a ajouté la juriste qui a, en outre, rappelé que le mariage avant “l’âge du mariage”, c’est-à-dire avant 18 ans, concerne les filles, avec l’accord des juges de mineurs.

     

     

     

     

    L’intervenante a, d’ailleurs, fait savoir que son organisation engage “la réflexion” sur ce phénomène et va aller vers un “plaidoyer”, afin de supprimer un article du code pénal, celui-là même qui permet aux juges algériens de délivrer “de plus en plus” d’ordonnances pour des mariages de mineures, notamment les filles enlevées et/ou violées. Plus loin, Mme Aït Zaï a précisé qu’aujourd’hui, sa fondation s’interroge aussi sur “le mariage forcé” parce que “des filles demandent asile en Europe” pour échapper à ce genre de mariage.

     

    S’appuyant sur quelques ordonnances de magistrats en sa possession, elle notera que ces derniers font référence à des articles du code de la famille pour justifier leur accord, mais sans convier l’article 13 qui, lui, exige “le consentement” de la fille à marier. Dans ce cadre, la présidente de la fondation a déploré que la loi et les garde-fous mis en place ne soient pas toujours respectés afin de permettre à la fille de se protéger et pour conclure une “sanction civile” qui est : “L’annulation du mariage.”

     

    Et pour montrer que les autorisations de mariage de mineures sont délivrées par des juges, y compris à Alger, et qu’elles gardent le silence sur l’article 13 du code de la famille, elle a présenté des chiffres recueillis dans certaines communes (services d’état-civil) de la capitale, dans la période allant de 2010 à 2016. À titre d’exemple, la commune de Baba Hassen a inscrit 12 autorisations de juges en 2012, 5 en 2013, 3 en 2014, 4 en 2015 et 5 au début 2016.

     

    “La loi ne fixe pas d’âge minimum de mariage ; le législateur doit le faire” pour ne plus donner l’occasion aux juges d’interpréter la loi à leur manière, a affirmé Nadia Aït Zaï, en suggérant un âge minimum de 18 ans. Concernant le mariage du violeur avec sa victime et son absolution des sanctions dans le code pénal, elle fera observer que le même accord existe au Maroc et en Tunisie, sauf que chez le voisin de l’Est, la loi “parle de viol” au lieu de se cacher derrière l’enlèvement de mineures.

     

    Pour la responsable, le code pénal algérien est “une survivance” de la loi française, notamment de l’article sur le “rapt de séduction”, qui entraîne le mariage entre le coupable et sa victime : cet article a été supprimé en 1994 en France. “Cet article doit être supprimé en Algérie”, a-t-elle soutenu, persuadée que même si “l’honneur des parents est sauf, on ne rend pas justice à la victime”. Il y a lieu de signaler que la journée d’étude, organisée avec le soutien de l’ambassade du Canada en Algérie, a abordé différentes facettes de la problématique et de la lutte contre le phénomène de mariages de mineurs en Afrique, au Maghreb et en Algérie.

     

    D’après l’enquête MICS4, l’unique étude traitant sur les “mariages précoces”, réalisée en 2012-2013 par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, révèle que 3,1% des femmes âgées de 15 à 19 ans étaient “déjà mariées”, soit 47 000 femmes, dont 1 500 femmes mariées avant l’âge de 15 ans. Elle montre, également, que les femmes mariées de moins de 19 ans sont, pour la plupart, des femmes rurales, peu aisées et résidant à l’ouest ou au sud du pays : 5% d’entre elles habitent au Nord-Ouest algérien, 4,4% dans les Hauts-Plateaux Ouest et 4,1% au Sud.

  6. Salut

     

    c'est des lois humaines et elles ne disent pas que un vieux pouvait épouser une mineur...de plus cette loi ne s'appliquait qu'aux mariage entre deux personne mineur...

     

    Sahit ,

    Oui des lois humaines et c'est le sujet de ce topic , toutes autres considerations sont hors sujet ....( rak heb dir ha li à l'envers )....

     

    - pour ta 2 eme phrase , relis toi ...belek tout seul tu vas trouver ce qui ne va pas ....lol.

  7. J'ai lu que le corps d'une fille est prêt ( mûr) biologiquement à partir de 17.5 ans donc la loi Algérienne ( 18 ans ) je la trouve plus humaine , plus juste t plus scientifique :D

     

    La loi Algérienne est faite pour le mariage , donc oui à partir 18 ans ....( qui est l'age de la majorité aussi ) ...Ailleurs ce n'est pas pareil ,on parle de majorité sexuelle en relation avec l'éveil sexuel qui est selon la nature de la personne ....

     

    Ex: une Hollandaise de 14 ans qui fait 21 ans et une Asiat' de 30 ans qui 15 ans .,.lol.

    Tu vas dans un champs de fleur , les fleurs ne sont jamais les mêmes....

  8. Qu'est ce qui determine la majorité sexuelle ? Et pourquoi l'age est different d'un pays à un autre ? Pourquoi ça n'a pas été superposé sur l'age de la majorité civile ( 18 ans ) ...tout simplement ?

     

    Il y'a l'éveil sexuel qui vient bien avant la majorité , la maturité,....( il est meme chez les enfants de bas age,voir ce que disent les sexologues sur le net).

     

    L'invention de l'école avait joué un grand role dans ces changements...

     

    Et la période de l'adolescence , cette tranche d'age n'existait pas avant ...on passait de l'age enfant à l'age adulte , la puberté en était le signe ....

  9. en baissant la majorité sexuelle des enfants, tu leur enlève le droit d'être protéger contre les atteintes des adultes. quand je disais un droit, je voulais dire un droit à la protection.

    Non ils l'avaient pas baissé c'était comme ça et peut etre meme plus jeune avant ...

    Au Mexique c'est à la,puberté ...et c toujours valable lol ....juste des seins qui poussent et c bon lol ...

×
×
  • Create New...