Jump to content

pmat

Members
  • Content Count

    40,230
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by pmat

  1. Peut tu m envoyer le lien par MP merci

     

    J'ai rien de plus que le sujet comme il l'est

     

    Et le mardi 1 novembre 2016

    On a célébré le 1 er novembre 1954

     

    Ou le député Samir CHAABNA

    Qui était présent a cette journée Nous expliquer la chose

    Comme si c’était lui qui poser le sujet

     

    Il dit il suffit de faire payer la carte consulaire alors qu'elle a toujours ete gratuite

    On a ce système qui est pratiquer par la Tunisie

    Eux paye 5 euros par cotisation et sont assure pour le transfère des corps

  2. Est-ce que la salamandre c'est la zerzoumiya ? :D

    Hen el en waqt attawqit el mahali adhen elfajr li madinet eldjazaïr wa dawahiha

     

     

    Salem Mr Pmat

     

    Depuis que je ne suis plus en Europe, j'ai compris qu'il fallait blâmer les nôtres et non ceux qui dénaturent ; que font les prétendus musulmans ? Où sont nos intellectuels, savants, dirigeants, etc. Le silence total.

     

    wa alik assalam

    Oh combien tu as grandement raison

    Ce mardi pour la commemoration du 1er novembre a un de nos députe

    a qui j'ai dit publiquement

    L'AFFAITRE EST TRES GRAVE

    alors que nous subissons

    nous sommes insultés et menacés

    OUI NOUS L"IMIGRATION AVONS BESOIN DE NOTRE ETAT

    NOTRE ETAT, IL EST ABSENT DE PLUS NOUS AVONS BESOIN DE MOYENS ET ILS SONT ABSENT

    pendant ce temps

    IL Y A ABSENCE ICI EN FRANCE COMME LA BAS DE L'ETAT ALGÉRIEN

     

    ET il m'a donné raison

  3. Hizb thowar wa hna mhina listi'mar Llah ya Llah

    awel november mounadi ldjihed i kabar

    Hizb thowar wa hna mhina listi'mar Allah yonssor

     

    Nous sommes le 1er novembre fête début de la guerre d'Algérie.

     

    Merci pour ce rappelle

    Egallement a toi et ta famille bonne fere de l’anniversaire du soulèvement et indépendance des Algériens

    CONTRE L'OCUPANT

  4. Assalamou'alaykoum

     

    Il y a de dures réalités et lorsque nous faisons face à l'une d'elle on se rend compte combien nous sommes éphémères. Nous ne resterons qu'un souvenir dans le coeur de nos proches et dans celui de nos connaissances, nous ne resterons qu'un nom sur terre ou nous ne resterons rien qu'un passage.

     

    Je me demande pourquoi certains gesticulent autant, notre retour est programmé, La Ilah Ila Allah, réalité que beaucoup ont du mal à faire face.

     

    Pour les vivants, on n'oublie pas celui qui meurt. Celui à qui la vie n'apprend rien, n'apprendra jamais.

     

    Abaden ma nzid netlafet lewraya

    Elmadi rani ghlart babou ou qdid 'lih

     

    EN TOUTES CHOSES

    SALAM AMIE ET SOEUR L'aghabie l'aghabie

     

    DIEU A FAIT LE RAMADAN QUI DOIT SE FAIRE QUE PENDANT 30 JOURS

    ni plus ni moins

    depasse d'un jour est etre en adoration

    de ce qui n'est pas demander

     

    Car l'homme ne dois pas se complaire que dans une chose

    mais accepter le beau et le moins

    car tout appartien au meme et seule créateur mais ce ne'st que pour nous les humain qui faisons cette comparaison pour DIEU

    LA PLUS INSIGNIFIANTE DES RECRÉATION EST A VALEUR INESTIMABLE

     

    POUR SE REJOUIR L'HOMME A BESOIN DU BEAU

     

    RETROUVON CE QU'EST LE BEAU

    DANS LES ATRAIT DE LA FEMME

     

    SA BEAUTE SE TROUVE DANS SES TACHES

    ET NON DANS SA PARRURE

  5. Tipique, avec le bordel que genere l'islam partout dans le monde ce que tu trouve a accuser c'est la grammaire d un pays non islamique, sourtout pas l'islam qui genere ces assassins, chapeau.

    Une sacrè contortion, mais je ne peut plus te qualifiè de contortioniste d'apres ce que tu dit, zut alors :)

    je ne sais pas ce que tu cherches

    mais ca n'est pas ici

  6. Oui il y a toujours un feu sous toutes les fumées

     

    et la sur cette question

    il y a pas d’Innocents comme l'armada des médiats

    comme nos médiats

    mais aussi des etats

     

    POURQUOI NOS CHEFS D’ÉTATS ET NOS STRUCTURES ÉTATIQUES POURTANT MAÎTRISANT LES LANGUES

    AURAIENT DUT S’OPPOSER A LA DECONSTRUCTION ET AU MAL QUI SE FAISAIT A L'ISLAM

     

    Puis oui il y a les acteur les plus directe et les plus responsable puisque c'est sous leur responsabilité que le rôle de touts ces chose ont donner lieux a ce terrorisme

     

    Le Monde diplomatique

     

    Héroïques hier, barbares aujourd’hui

    Quand les djihadistes étaient nos amis

    par Denis Souchon

    Le Monde diplomatiqueQuand les djihadistes étaient nos amis↑

     

    Pendant une période comprise entre la défaite cinglante des Etats-Unis en Indochine (avril-mai 1975) et les craquements en chaîne dans les pays européens satellites de l’Union soviétique (notamment en Pologne, où l’état d’urgence est proclamé en décembre 1981), les Etats-Unis et l’Europe occidentale imaginent — ou font croire — que Moscou a lancé une grande offensive mondiale. En Afrique, l’Angola et le Mozambique, nouvellement indépendants, semblent lui tendre les bras ; en Amérique centrale, des guérilleros marxistes font tomber une dictature proaméricaine au Nicaragua ; en Europe occidentale, un parti communiste prosoviétique oriente pendant quelques mois la politique du Portugal, membre fondateur de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord. L’invasion de l’Afghanistan par l’Armée rouge, en décembre 1979, semble marquer une fuite en avant de Moscou. Elle ouvre une nouvelle étape de la guerre froide entre les deux blocs. Le combat des moudjahidins (« combattants de la foi engagés dans le djihad ») afghans va apparaître comme providentiel pour contrer les ambitions hégémoniques prêtées à l’Union soviétique. Et, souvent, être célébré à la façon d’une épopée.

     

    JPEG - 188.7 ko

    « Afghanistan : à cheval contre les tanks russes ! », par Cyril le Tourneur d’Ison, Le Figaro Magazine, 16 janvier 1988.

    Peu importe que la quasi-totalité de ces combattants héroïsés soient des musulmans traditionalistes, intégristes, même. A cette époque, la religion n’est pas nécessairement perçue comme un facteur de régression, à moins qu’elle s’oppose, comme en Iran au même moment, aux intérêts stratégiques occidentaux. Mais ce n’est le cas ni dans la Pologne catholique couvée par le pape Jean Paul II, ancien évêque de Cracovie, ni, bien sûr, en Afghanistan. Par conséquent, puisque la priorité géopolitique est que ce pays devienne pour l’Union soviétique ce que le Vietnam a été pour les Etats-Unis, un récit médiatique quasi unique va, pendant des années, exalter les moudjahidins, présentant leur révolte comme une chouannerie sympathique, attachée à sa foi. Il dépeindra en particulier la place et la vie des femmes afghanes à travers le prisme essentialiste, naïf (et parfois enchanté) des traditions populaires.

     

    Revenir trente-cinq ans plus tard sur ce discours général et sur ses images d’Epinal, pléthoriques dans la presse française — du Figaro Magazine au Nouvel Observateur —, permet de mesurer à quel point presque tout ce qui suscitait hier l’admiration quand il s’agissait de populariser le combat contre l’« empire du Mal » (l’Union soviétique selon Ronald Reagan) est devenu depuis source d’exécration et d’effroi. Entre 1980 et 1988, on applaudissait les exploits des « combattants de la foi » contre l’Armée rouge. A partir de la décennie suivante, leurs cousins idéologiques en Algérie (Groupe islamique armé, GIA), puis en Afghanistan (talibans), et plus récemment au Proche-Orient avec Al-Qaida et l’Organisation de l’Etat islamique (OEI), ont été dépeints sous les traits de « fanatiques », de « fous de Dieu », de « barbares ».

     

    JPEG - 34.9 ko

    « Le monde est fantastique. Leur âme se lit sur leur visage », photoreportage de Julio Donoso, texte de Guy Sorman avec la collaboration de Pascal Bruckner, Le Figaro Magazine, 20 septembre 1986.

    Assurément, les moudjahidins des années 1980, qui ne commettaient pas d’attentats à l’étranger, se distinguent par plusieurs aspects importants des militants du GIA algérien ou des membres de l’OEI. Il n’en est pas moins vrai que l’Afghanistan a souvent servi de creuset et d’incubateur à leurs successeurs. Le Jordanien Abou Moussab Al-Zarkaoui, considéré comme le « père » de l’OEI, y a débarqué au moment où l’Armée rouge s’en retirait et y est demeuré jusqu’en 1993. Oussama Ben Laden, fondateur d’Al-Qaida, a été dépêché par les services secrets saoudiens à Peshawar, au Pakistan, afin d’appuyer la lutte des moudjahidins. L’Algérien Mokhtar Belmokhtar, dont le groupe, Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), vient de revendiquer l’attaque contre l’hôtel Le Splendid à Ouagadougou, au Burkina Faso, est parti lui aussi pourchasser les alliés afghans de l’Union soviétique à la fin des années 1980 ; il est ensuite revenu en Algérie pendant la guerre civile et a combattu avec le GIA (les Algériens ayant le même parcours étaient appelés les « Afghans ») avant de rejoindre Al-Qaida. Ceux-là, et beaucoup d’autres, ont été accueillis favorablement par l’Occident tant qu’ils servaient ses desseins stratégiques. Puis ils se sont retournés contre lui. L’image que la presse européenne ou américaine donna de leurs motivations, de leur extrémisme religieux, de leur férocité changea alors du tout au tout…

     

    1. Alliés stratégiques de l’Occident

     

    Le 3 février 1980, quelques semaines après l’intervention militaire de l’Union soviétique en Afghanistan (1), M. Zbigniew Brzezinski, conseiller pour les affaires de sécurité du président américain James Carter, se rend au Pakistan. S’adressant aux moudjahidins réfugiés de l’autre côté de la frontière, il leur promet : « Cette terre, là-bas, est la vôtre. Vous y retournerez un jour parce que votre combat va triompher. Vous retrouverez alors vos maisons et vos mosquées. Votre cause est juste. Dieu est à vos côtés. »

     

    Le discours médiatique français relatif à l’Afghanistan va alors favoriser l’objectif géopolitique américain.

     

    Devoir d’ingérence

     

    « Il faut penser, il faut accepter de penser que, comme tous les résistants du monde entier, les Afghans ne peuvent vaincre que s’ils ont des armes, ils ne pourront vaincre des chars qu’avec des fusils-mitrailleurs, ils ne pourront vaincre les hélicoptères qu’avec des Sam-7, ils ne pourront vaincre l’armée soviétique que s’ils ont d’autres armes (...) que celles qu’ils parviennent à ravir à l’Armée rouge, bref, si l’Occident, là encore, accepte de les aider. (...) Je vois que nous sommes aujourd’hui dans une situation qui n’est pas très différente de celle de l’époque de la guerre d’Espagne. (...) En Espagne, il y avait un devoir d’intervention, un devoir d’ingérence. (...) Je crois qu’aujourd’hui les Afghans n’ont de chances de triompher que si nous acceptons de nous ingérer dans les affaires intérieures afghanes. »

    Bernard-Henri Lévy, journal télévisé de la nuit de TF1, 29 décembre 1981

     

    Bernard-Henri Lévy appuiera avec la même ferveur l’intervention occidentale en Afghanistan consécutive aux attentats du 11 septembre 2001.

     

    Comme au temps de la Résistance en France

     

    « Pour permettre aux Afghans de parler aux Afghans, comme, pendant l’occupation en France, les Français parlaient aux Français, le Comité droits de l’homme a décidé d’aider la résistance afghane à construire une radio sur son territoire : Radio-Kaboul libre. Il y a un an et demi, le 27 décembre 1979 (...), l’une des premières puissances du globe venait d’envahir un pays voisin, faible et sans défense. (...) Les vieux fusils sortent des coffres, les pistolets de dessous les bottes de paille. Mal armée, la résistance se lève. »

    Marek Halter, Le Monde, 30 juin 1981

     

    Ici, Marek Halter renvoie à un vers connu du Chant des partisans, hymne de la Résistance française : « Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades. »

     

    Le combat de toutes les victimes du totalitarisme

     

    « Le combat des Afghans est celui de toutes les victimes des totalitarismes communistes et fascistes. »

    Jean Daniel, Le Nouvel Observateur, 16 juin 1980

     

    « Comme à Berlin, comme à Budapest, l’Armée rouge a tiré »

     

    « “Allah o Akbar” (“Dieu est le plus grand”), “Shuravi [les Russes] dehors” : musulmans et non communistes, les Kaboulis n’ont pas oublié. Le vendredi 22 février, ils entendaient manifester, drapeau vert de l’islam en tête, contre la présence de l’armée soviétique, jugée insupportable. Ce matin-là, comme jadis à Berlin-Est et à Budapest, l’Armée rouge a tiré. (...) Entre Marx et Allah, le dialogue apparaît impossible. »

    Jean-François Le Mounier, Le Point, 3 mars 1980

     

    Se débarrasser de l’occupant soviétique, préserver une société d’hommes libres

     

    « Un regard d’une fierté inouïe qu’on aurait du mal à rencontrer ailleurs dans le monde et qui donne une exacte mesure de la farouche volonté des Afghans de se débarrasser de l’occupant soviétique, même si leurs moyens peuvent paraître dérisoires. »

    Patrick Poivre d’Arvor, journal d’Antenne 2, 8 juillet 1980

     

    « Ce qui meurt à Kaboul, sous la botte soviétique, c’est une société d’hommes nobles et libres. »

    Patrice de Plunkett, Le Figaro Magazine, 13 septembre 1980

     

    Comme les Brigades internationales, les « Afghans » de l’Hexagone

     

    Dans Le Monde du 19 décembre 1984, Danielle Tramard évoque quelques-uns des Français qui « travaillent avec les résistants afghans ». Nulle crainte à l’époque que ces combattants étrangers reviennent dans leur pays « radicalisés » par l’expérience de la guerre.

     

    « C’est cela, l’amitié franco-afghane : un ami qui aide son ami. (...) François a appris le persan, comme Isabelle. Cet été, la frontière franchie, il a marché à pied pendant six jours, de jour et de nuit, parfois dans la boue, à un rythme assez soutenu. »

    Claude Corse consacre à son tour un reportage du Figaro Magazine, le 19 décembre 1987, aux médecins, agronomes et ingénieurs français qui aident les Afghans. Avec une référence à la Résistance française.

     

    « Barbes, turbans et même l’œil farouche : ces Afghans typiques sont des Français. Parmi eux, un marin breton spécialiste des vents de Polynésie, qui s’est fait agronome montagnard par goût pour un peuple qui vit vent debout ! (...) Précieuse ressource vivrière, cet arbre de vie [un châtaigner] symbolise l’espérance d’un peuple d’irrédentistes uni contre l’envahisseur communiste, comme les bergers corses de la Castagniccia le furent jadis contre les armées d’occupation. »

    2. Exotisme et jolis paysages

     

    Vaincre le communisme soviétique ne constituait pas un objectif universellement populaire en France. Pour que la cause des Afghans, patriotique mais aussi traditionaliste, dispose d’appuis plus nombreux, les grands médias l’associent à un désir d’aventure, à un paradis perdu. C’est d’autant plus facile que le combat afghan se déroule dans un cadre géographique enchanteur, avec des lacs purs qui accrochent le regard. Le pittoresque des paysages (et des traditions) de l’Afghanistan renvoie toute une génération occidentale devenue adulte dans les années 1960 au pays dont ont rêvé les routards et qu’ils ont parfois traversé pour se rendre à Katmandou. Retour à la nature, aux vraies valeurs, aux « montagnes cruelles et belles ». L’Afghanistan comme antithèse de la civilisation moderne, matérialiste et marchande.

     

    JPEG - 101.5 ko

    « Ici Radio- Kaboul libre… », par Bernard-Henri Lévy, Le Nouvel Observateur, 12 septembre 1981.

    « On oublie que c’est la guerre tellement c’est beau »

     

    « Cela commence comme une histoire d’amour. Ils sont presque tous allés en Afghanistan. Dès le premier voyage, c’est l’attirance définitive. Ils décrivent “l’endroit par excellence où l’on est loin : pas de chemin de fer, pas d’industrie”. L’espace et la liberté : “Un Afghan ne vous regarde pas, ne vous importune pas.” Isabelle dit aussi : “Par moments, on oublie que c’est la guerre tellement c’est beau.” »

    Danielle Tramard, Le Monde, 19 décembre 1984

     

    « Les plus fertiles, les plus colorés, les plus éclatants »

     

    « L’Hindou Kouch s’étire du nord-est au sud-ouest, surplombant de ses 5 000 mètres les vallées les plus fertiles, les fruits les plus beaux, les vêtements les plus colorés, les bazars

  7. J'ACCUSE LES GRAMMAIRIENS EUROPÉENS ET LA LANGUE FRANÇAISE DE DÉNATURE LE MOT ISLAM

    POUR NUIRE AUX MUSULMANS ET L'IMMIGRATION EN GENERALE

     

    Ainsi que tout le corps enseignant pour ne pas avoir réagi a l’écorchement de la langue quand comme VOULU on aura entacher le mot ISLAM en le taxant de (….ISME)

    COMME DIRE ISLAMISTE ISLAMISME POUR TOUT ACTE DE TERRORISME

    POUR PARLER DES TERRORISTES

    Comme si ça arrange leur affaires

    ACCUSER FAUSSEMENT LE MONDE DE L'IMMIGRATION

    OUCOMME POUR LE METTRE EN ACCUSATION COMME POUR LE MONTRER DU DOIGT AFIN QU’ILS SOIT AFFAIBLI AFIN DE LUI DICTER (DOIT RESTER SANS VOIX SANS VOTE)

    CE QUI PERMET DE SE CACHER DERRIÈRE LE RACISME ET LE REJET DE L’ISLAM ET DE IMMIGRATION

    AINSI DE ISLAMOPHOBIE

    QUAND ON DIT ISLAMISTE

    ON AURA ENTACHER L’ISLAM

     

    L’Islam est un

    Il ne poste aucun autre nom que ce mot

    L’islâm n’est ni Jacques ni Ali ni Paul

    L’ISLAM veut dire je me soumet a Dieu

    GRACE AU CORAN - A LA SUNNA ET AU HADITHS

    LE CORAN EST LA PAROLE DE DIEU

    LA SUNNA ET LES HADITHS SONT LES RITES QUE LE PROPHÈTE SSA MOHAMED NOUS A ENSEIGNE

    EN ISLAM A PRATIQUER POUR FAIRE LA PRIÈRE EN ISLAM ET A COMPRENDRE LA PAROLE DE DIEU IL EST INTERDIT DE TUER

    IL EST INTERDIT DE FAIRE DU MAL EN GÉNÉRAL

     

    BEAUCOUP LISE LE CORAN EN ARABE OU TRADUIT DANS LEUR LANGUE

    LE CORAN IL FAUT LE COMPRENDRE

    IL Y A BEAUCOUP DE PARABOLE (MA'ANA SOUS ENTENDU )

    OU POUR COMPRENDRE IL Y A UN LIVRE D'EXPLICATION DU CONTEXTE DE TOUS LES ÉCRITS CORANIQUE

     

    LE PROPHÈTE MOHAMED SSA

    JUGEAIT LES CITOYENS DES AUTRES NATION

    A L'AIDE DE LEUR LOI A EUX

    PAR EXEMPLE LORSQU'IL JUGEAIT UN JUIF

    IL SE SERVAIT DES 10 COMMANDEMENT DE L'ANCIEN TESTAMENT

     

    PMAT Pmat Mohamed

  8. ton bon dieu il a donné quelle ecriture ? ...il en existe des milliers .....et on continue a en créer jusqu'a présent !!!!

    il la donné au chinois ? ...sans rien d'autre avec ?

     

    et bien d'autre questions .....

     

    L'ecriture est une mon ami

     

    quelle soit l'arabe

    le francais le chinois

    elle transmet pour tout les peuples les memes choses les memes informations

  9. Tu ne comprend meme pas ce que tu écris

    tu as l'air de savoir ce que toi la tu ecris

    tu es dans le meprit et la gaminerie

     

    soit humain d'abord

    moins gamin

     

    apres on verra si tu peux sortir dans ton cartier

     

    eh ton stylo te sert qu'a ca

    ou tes ecrits aussi

    quelle douleur il a le createur

    pour avoir donne l'ecriture pour la noblesses des mots et des choses

    a toi

    ils deviennent de l'aigreur

    PAUVRE TOI

  10. SALAM

     

    DIRE POUR UN STYLO QUI N'ECRIT PAS

     

    MON STYLO NE MARCHE PAS

     

    A tous ceux qui nous donnent des leçons de la langue française et autres

    Dire ça d'un stylo

    Est ce qu'un stylo a des jambes?

    POURTANT ON COMPREND TOUS ET ON LE DIT ET ON L'ECRIT

    C'EST MACHINALEMENT SI JE PUIS DIRE

     

    ALORS QU'ON DEVRAIT DIRE

    LE STYLO N'ECRIT PLUS

    OU LE STYLO N'A PLUS D'ENCRE

     

    Ce qui compte c'est se comprendre finalement

    Et non pas être celui ou celle qui rumine X ou Y choses , comme les procédures pour écrire et pour se corriger

    Si bien qu'on est a cheval sur les choses

     

    PAR EXEMPLE SI J'AI ENVIE DE DIRE SALAM A TOUT LES FRANÇAIS

    Est ce manquer de correction et de savoir vivre?

  11. CEUX QUI VIENNENT SUR FA

     

    N'ont aucune Raison et aucun Tord

    CHACUN A SON CRIS , SA DOULEUR

    SES REVES ET SES ESPERENCES

    ET SOUVENT QUE LA CURIOSITE

     

    Seule

     

    Maude

     

    Ce titre est extrait de l'album : #Holdup

    Année de sortie : 2014

     

    Tout est différent

    Qu'est-ce que j'fou là ?

    Personne ne m'attend

    Je n'comprend pas

    Je garde le sourire malgré ce qui fâche

    J'essaie de grandir au milieu des flashs

     

    Et à chaque instants je sent les regards

    Personne ne m'entend mais tout le monde me parle

    J'passe du rire aux larmes, d'ici à ailleurs

    Je dépose les armes, qui pense à mon coeur ?

     

    Seule, jours après jours j'avance

    Seule, plus aucunes évidences

    Seule, dans ce profond silence

    Seule, c'est toute la différence

    Seule, Seule, Seule, Seule, Seule

     

    Au levé du jour je cotoie mes rêves

    J'ai bataillé pour sans peurs et sans trêves

    Mais pourquoi alors je n'cesse de douter

    L'envers du décor m'a dépossédée

     

    Je n'sais pas comment je me suis perdue

    Ni à quel moment, j'ai été vaincue

    Ironie du sort, qui aurait penser qu'en trouvant de l'or je perdrais la paix

     

    Seule, jours après jours j'avance

    Seule, plus aucunes évidences

    Seule, dans ce profond silence

    Seule, c'est toute la différence

    Seule, Seule, Seule, Seule, Seule

     

    Mes amis, ma maison, ma famille, la raison, tout s'est enfui

    Mes amours, mes repères, les beaux jours, ma lumière, dites-moi qui je suis ? x2

     

    Seule, Seule, Seule, Seule

    C'est toute la différence

    Jours après jours j'avance

    Plus aucunes évidences

    Dans ce profond silence

    C'est toute la différence

    x2

     

    Seule, jours après jours j'avance

    Seule, plus aucunes évidences

    Seule, dans ce profond silence

    Seule, seule...

  12. J" y est fait le tour

    puis sur les reponses

    cela me rappelle l'histoire de toto

     

    que sa mere avait envoyer acheter la bouteile d'huile et une salade

    puis se premennat au bord de la cannebierre le voila que les commissions lui tombent de ses mains

     

    et il se mit a pleuré

    et voila que le curé passant la , le voyant pleuré lui dit qu'est ce que t'a

    toto lui raconta ce qui lui est arriver

    voila que le curé plonge et chercha remonte et replongera et ainsi de suite

    puis une soeur apparu voyant toto pleuré idem le questionna puis elle plonge a son tour

     

    ECT......

     

    mais la meilleur des histoire est celle d'un groupe de soeur qui realisant une decouverte sur l'homme

    ont ete tater la chose alors qu'auparavant elle se disaient sur la bête le terme

    OS

    BOUT DE VIANDE

     

    UN TAS DE NERF

    et chacune racontaient ce que sincèrement avait a dire

     

    ICI PAREILLE

     

    ça chopine

    et chacun a son avis ou son idee sur le forum

     

    moi je vien pour mon idée et mon avis

    SUR TOUJOURS LES DEUX MEME SUJETS

    LA POLITIQUE ET LA RELIGION

     

    et surtout pour les editées

     

    et les partager

  13. en Algérie

     

    le wifi j'attendrai encore , pour le moment tout ce que je veux c'est un équippement performant et durable

     

    c'es le fournisseur il te proposera ce qu'il a

    et pas ce que tu demandera donc

    un avis

    toutes les piles que j'ai acheter pour mon appareille a photos

     

    je n'ai pus prendre aucune photos

    elle n'ont pas la force pour prendre des photos

     

    une foie cote Constantine et la derniere foie cote Oran

    donc c'est du identique

     

    le commercant il s'en fous pour lui il vend un produit

    et surtrout que lui a eut pas cher

  14. Salam

    SVP aider ma petite personne

    Je dois avoir des réponses d'ordre général et comme une impression qu'on se fous de la gueule de l'autre En France comme souvent ailleurs mais plus en France

     

    Par exemple le seule fais que de dire je suis MUSULMAN

    Tu as l'air de te présenter en tant que terroriste

    Le simple fait de te présente en pour dire je suis un ALGERIEN

    Tu as l'air de te présenter en tant que terroriste

     

    ON FALSIFIE ON DECONSTRUIT ET ON AMALGAME DE JOUR EN JOUR LES TERMES ARABE ET DE LA RELIGIOIN MUSULMANE

    RELIGION

    ISLAM

    DJIHAD

    SALAF

    ARABE

    MUSULMAN

     

    Sont des termes employer par les médiats pour dire que LE TERRORISME de ceux qui EGORGENT et qui ASSASINENT dans le monde porte ces noms[/b]

     

    ET DES QU'UN HOMME OU UNE FEMME EST IDENTIFIER DE COULEUR DE PEAU

    DE NOM A CONOTATION

    OU A UN ACOUTREMENT DIFFERENT

    QU'ON A SIGNALER MEDIATIQUEMENT

    FOULARD - VOILE

     

    IL FAIT PEUR

    On a tellement amalgamer qu'on ferme certaines Salle de prières donnant comme motif

    SALAFISTE

     

    A cause de mots , pourtant noble comme SALAF

    Que les politiques et les médiats

    IGNORENT LEUR SIGNIFICATIONS

    Les mots et les termes des fidèles Ils ont été traduit de telle expressions celons ce que les INDICS leur ont signifies car eux même Ignorants

    CAR ETRE SALAF

     

    VEUT DIRE SEULEMENT

     

    QUE NE PAS TRAHIR LES ECRITURE , NE RIEN CHANGER

    ET DE SUIVRE A LA LETTRE LE CORAN LA SUNNA ET LES COMMANDEMENTS DU PROPHETE SSA

    RESISTER AUX NOUVELISTES

  15. ça c'est pmat, je crois qu'il est chinois

     

    eh je sais qu'il y a un ustencil de cuisine qu'on appelle le chinois

    il a pour utilite a separer le liquide du consistant et souvent a faire passer par ecrasement les aliments

     

    comme dans le cas de la soupe du poisson

     

    ou on doit separer le liquide des arrettes

     

    mais moi le lien que j'ai avec le fait peut etre

    mais rien d'autre que je grossis jamais les mailles de mes filets si je puis dire et dans le cas du chinois ses trous pour laisser passer tout et n'importe quoi

    mais je resterais toujours le meme

     

    a ton service

  16. Non ces occupants n"ont rien de valable administrativement pour qu'ils prouvent qu'il s'agit de leur propriété ... ils ont des CP ( certificats de possession) qu'ils ont du falsifié à la mairie ..je crois qu" CP n'est plus valable pour pouvoir posséder un terrain .Tu as raison il faut des flics ou mieux des gendarmes

    va voir du cote du CADASTRE

    tout terrain est- enrejistre au cadastre

    LUI NE TRICHE PAS

  17. En Algerie tout est objet a la faslcification ou trafic

    le poisson dans certaines pêcheries n'est que du congelé

    le Café est mélangé avec du pois chiche et le pire le café des servi dans la machine (le mare ) est re seché et resservie le lendemain

    Le pain la pâte et mélangé a une pilule pour faire gonflé sans faire du poids

    et j'en passe ...

     

    BONJOUR NEO

     

    oui ca nous la savons mais en tant qu'institutions

    ou est la REGULATION

     

    LA REGULATION ET CONTROLE?

    pour verifier qui se cache en dessous du tablier ou de la soutane si je puis dire

    allez on va arrabiser le terme

    qui porte la KAMISSE pour aller dans une mosqué

    est il l'appranti celui qui apprend ou le maitre

×
×
  • Create New...