Annonce

Collapse
No announcement yet.

quand une camera cachée revele le vrai visage des arabo islamistes

Collapse
X
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • quand une camera cachée revele le vrai visage des arabo islamistes

    Tunisie – VIDEO : Caméra cachée « Shalom » : La liste de la honte

    ParLM | 18 Mai 2018 à 22:11
    Le producteur TV, Walid Zribi, vient de jeter son pavé, que dis-je, son menhir, dans la mare.

    Il a eu la fâcheuse idée de monter une série de séquences vidéos, de type « caméra cachée ». Le script de cette série est simple et glaçant.

    Des personnalités politiques, sportives ou artistiques tunisiennes ont été approchées par l’équipe de production qui les a conviées dans une grande demeure des faubourgs de la Capitale Tunis, où ils ont eu la « surprise » de faire la connaissance de la supposée ambassadrice de l’entité sioniste à Tunis. Et ce n’est pas tout. Cette ambassadrice, accompagnées d’autres « dignitaires » israéliens, a proposé à ces personnalités de les recruter en tant qu’agents au service d’Israël, en contrepartie de grosses sommes d’argent, voire, de les « placer à Carthage », lors des prochaines élections, comme étant les hommes d’Israël.

    La grosse surprise arrive à ce moment, quand une partie de ces personnalités qui, en public, crient au scandale dès qu’il est question d’Israël et qui appellent de tous leurs poumons à pénaliser toute sorte de normalisation avec l’Etat sioniste… Une partie de ces personnalités accepta l’offre et se mit à la disposition du pouvoir israélien. Une autre partie, bien heureusement, refusa , certaines personnalités allant jusqu’à menacer d’informer les autorités de ce manège.

    Selon les rumeurs qui courent, cette série qui devait être diffusée sur la chaîne Attassiaâ, a été annulée par la direction de la chaîne, parait-il suite à d’énormes pressions de la part de lobbyistes qui ont demandé de ne pas la diffuser.

    Le site Shems FM a publié, ce soir, les deux listes de ceux qui ont accepté et de ceux qui ont refusé. Ces deux listes contiennent bien des surprises :

    Ceux qui ont accepté l’offre :
    • Abderraouf Ayadi L’éternel « ennemi N° 1 d’Israel » que le Mossad chercherait à liquider.
    • Adel Elmi : L’autoproclamé Cheikh de l’Islam.
    • Ahlem Kamergi : politologue.
    • Mohsen Cherif : chanteur.
    • Mohamed Ben Salem : ancien ministre d’Ennahdha, n’a pas accepté l’argent mais aurait été profondément intéressé !
    • Slim Chiboub : homme d’affaire et gendre de Ben Ali. Il a refusé de parler argent au premier rendez-vous.
    • Mokhtar Tlili ; entraineur de football.
    • Mondher Guefrech : Il leur a dit qu’il les attendait depuis très longtemps.
    • Raouf Ben Yaghlène : homme de théâtre.

    Ceux qui ont refusé l’offre :
    • Abid Briki.
    • Ammar Amrousia.
    • Mohamed Abbou.
    • Ridha Belhaj ex dirigeant de Nidaa tounes.
    • Mahmoud Baroudi.
    • Issam Darouri syndicaliste sécuritaire : il a menacé d’informer la police.
    • Mohamed Ali Nehdi, artiste ; il aurait été intéressé jusqu’à l’intervention de sa femme qui lui a demandé de refuser.

  • #2
    abderraouf ayadi/

    Le 25 février 2012, invité à l'émission Saraha Raha sur Hannibal TV, il déclare que l'ancien président Habib Bourguiba était hostile à l'arabité et à l'islam et se dit plus compétent que l'ancien Premier ministre Béji Caïd Essebsi10.

    La même année, il fait l'éloge d'Adolf Hitler lors d'un entretien avec la journaliste Lilia Weslaty, soulignant que le dictateur « n’a rien fait contre les Arabes » et que « durant la Deuxième Guerre mondiale, la situation en Tunisie s’est même améliorée avec la venue des Allemands »11.

    Lors d'une intervention à l'assemblée constituante le 17 janvier 2013, il se prononce en faveur de l'inscription du droit au jihad dans la future Constitution12. Lors d'un meeting à Kairouan le 27 janvier, il aurait déclaré, selon Al Chourouk, que la culture du jihad est positive et propose d'intégrer les jihadistes dans l'armée12, information démentie le lendemain par son parti13.

    Le 8 janvier 2014, il distribue des caricatures du prophète Mahomet aux membres de l'assemblée constituante pour montrer à quel extrême, selon lui, peut mener la liberté de conscience inscrite dans le texte de la Constitution14.

    La même année, il déclare que la lutte contre le terrorisme n'est pas une priorité pour la Tunisie, y voyant un faux alibi pour effrayer ses concitoyens et les détourner d'autres préoccupations qu'il juge plus importantes15.

    En mai 2018 Abderraouf Ayadi est piégé dans une camera caché intituler "shalom" ou il accepte de travailler avec le gouvernement israélien en échange de rémunération.

    «Il n’y a aucun problème avec Israël», a-t-il assuré.


    Comment


    • #3


      ce cheikh est un specialiste de la chasse aux nons jeuneurs en tunisie et -sacrée vermine !!!!

      evidemment nopus avons les memes chez nous , juste du khorti pour les masses naives .. les arabo musulmans ont un double discours ,faites ce que je dis mais pas ce que je fais ....ensuite evidement la censure pour eviter de reveiller les masses .

      les nons jeuneurs vont enfin vivre tranquillement ,une bouteille d'eau n'a jamais fait de mal a un enfant palestinien !...quelle honte ces bedouins aucun honneur !

      Comment

      Working...
      X