Annonce

Collapse
No announcement yet.

Actualités Réseaux Sociaux : Facebook, Twitter, YouTube,Google+, Linkedin, Instagram,Tumblr etc...

Collapse
X
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Actualités Réseaux Sociaux : Facebook, Twitter, YouTube,Google+, Linkedin, Instagram,Tumblr etc...

    Actualités Réseaux Sociaux
    Facebook, Twitter, YouTube,Google+, Linkedin, Instagram,Tumblr etc...
    Click image for larger version  Name:	donnye13.jpg Views:	1 Size:	276,2 Ko ID:	5927839



    Facebook
    une nouvelle faille de sécurité, protégez vos comptes !

    android-dz

    20 juillet 2017

    C’est sur sa page Medium que James Martindale explique comment il a accidentellement piraté plusieurs comptes Facebook. Et vous êtes tous en danger.

    Voyez-vous, Facebook nous demande d’entrer notre numéro de téléphone pour différentes raisons dont le fait de permettre à vos amis de vous contacter sur messenger par exemple mais aussi pour sécuriser votre compte.Et c’est là que réside le fond du problème, Facebook demande à ses utilisateurs de le mettre à jour régulièrement mais rares sont les personnes qui le font.

    Que s’est-il passé au juste ?
    La personne derrière le compte Facebook avait tout simplement laissé un ancien numéro inscrit dans ses paramètres de sécurité. Quand ce numéro de téléphone a de nouveau été attribué, il a donc pu servir à James pour se connecter au compte.Ce qu’a vécu James n’est pas une exception, j’ai personnellement eu le même problème quand mon numéro de téléphone Ooredoo a été réattribué. J’ai non seulement perdu mon numéro sans en être avertis mais j’ai aussi perdu mon compte Facebook et tous les comptes avec qui il était associé.
    Ce n’est pas un bug Facebook !
    En effet, bien que ce soit un problème majeur, ce n’est pas un beug et Facebook ne peut rien faire pour le régler mis à part demander régulièrement à ses utilisateurs de mettre à jour leurs données. Chose que le réseau social de Mark Zuckerberg fait déjà.
    Solution ?
    METTEZ A JOUR VOS DONNEES ! C’est la seule et unique façon de se protéger, et pas seulement de ce problème mais ça servira aussi à rendre la tâche difficile aux pirates à l’avenir. Pensez aussi à régulièrement changer votre mot de passe et d’y ajouter des chiffres ou des caractères spéciaux.







    Attached Files
    ZfSa
    Atlas HD-200s

  • #2
    Par CP, le Mercredi 26 Juillet 2017 à 23:58
    Le football espagnol est roi sur YouTube
    Le championnat espagnol de football, connu comme La Liga, est la compétition footballistique avec le plus d'abonnés sur la plateforme YouTube.Avec plus de 1,5 million de suiveurs, la chaîne LaLiga diffusée sur YouTube et gérée par le groupe espagnol Mediapro, devance ainsi les autres championnats européens, comme la Bundesliga ou la Serie A. Preuve de ce succès : en un an, elle a augmenté de 30% le nombre de ses abonnés.Prêt de la moitié de ces abonnés est originaire du continent américain, 32% d’Europe et presque 13% d’Asie, démontrant ainsi que cette compétition est un phénomène global. Le Top 5 des connexions à cette chaîne est composé de l’Espagne, du Mexique, du Brésil, des États-Unis et de l’Inde.On apprend également que le smartphone (65%) est le dispositif préféré pour suivre ces émissions, bien loin devant le PC (21%) et la tablette (8%)
    .
    ZfSa
    Atlas HD-200s

    Comment


    • #3
      Comment Google veut chambouler le marché du streaming musical

      TSA Algérie
      01 Août 2017 à 13:42
      Click image for larger version

Name:	google-DR-1-9999x9999-c.jpg
Views:	1
Size:	94,9 Ko
ID:	5928215

      Google veut simplifier son offre dans la musique en ligne et créer une plateforme capable de concurrencer Spotify, Apple Music et Amazon Music.


      La firme californienne va fusionner ses services YouTube Red et Google Play Music en une seule plateforme destinée à concurrencer les leaders mondiaux Spotify et Apple Music.Le marché du streaming musical n’en finit plus de s’élargir. Quelques jours après Tesla,qui serait en discussions avec plusieurs labels musicaux pour créer sa propre plateforme concurrente de Spotify, Apple Music, Amazon Music ou encore Deezer, Napster et Tidal, Google révèle à son tour ses ambitions dans ce secteur en forte croissance. En fin de semaine dernière, le directeur de la musique de YouTube, Lyor Cogen, a annoncé la fusion à venir de deux de ses services, Google Play Music et YouTube Red, en une seule et même plateforme de streaming. L’objectif : simplifier l’offre de Google dans la musique en ligne, et créer une nouvelle « machine de guerre » capable de concurrencer sérieusement les leaders mondiaux que sont Spotify (60 millions d’abonnés), Apple Music (27 millions) et Amazon Music (16 millions).
      Google, déjà un acteur majeur de la musique en ligne
      Grâce à YouTube, qui cannibalise 40% de l’écoute en ligne de musique dans le monde, Google est déjà un acteur majeur du secteur. Mais la firme de Moutain View pâtit d’une stratégie erratique, avec plusieurs offres peu claires et mal identifiées par le grand public, et reste donc mal positionnée.Aujourd’hui, la deuxième capitalisation boursière mondiale s’appuie sur deux piliers. Tout d’abord, Google Play Music, lancé en 2011. Il s’agit d’un service de streaming musical audio classique, qui propose pour 9,99 euros par mois un catalogue de plus de 35 millions de titres. Soit la même offre que la plupart de ses concurrents. Mais Google, dont le cœur de métier se situe dans la publicité en ligne, n’a jamais révélé les chiffres concernant le nombre d’utilisateurs et le nombre d’abonnés payants de Google Play Music, ce qui laisse supposer qu’il ne pèse pas lourd. Le service reste d’ailleurs très peu connu des amateurs de streaming, Google n’ayant jamais fortement communiqué dessus.Depuis l’an dernier, Google propose aussi dans cinq pays (mais pas la France), un nouveau service baptisé YouTube Red. Moyennant un abonnement mensuel, il permet d’accéder sans publicités à YouTube, YouTube Gaming et YouTube Music, ce dernier permettant de basculer d’un mode vidéo à un mode audio. Autrement dit : Google propose beaucoup d’offres dans le streaming audio et vidéo, mais peu de clarté pour les consommateurs. | LIRE AUSSI : Comment les géants du Net cannibalisent le streaming musical
      Le premier service de streaming trois-en-un ?
      On ne connaît pas encore ni la date ni les modalités de la future fusion entre Google Play Music et YouTube Red. Mais l’annonce révèle la volonté de Google de simplifier ses offres et de conquérir un marché en pleine croissance dans lequel les lignes ne sont pas encore totalement tracées. Le géant innovera-t-il en proposant la première plateforme de streamingtrois-en-un, avec un abonnement comprenant le streamingaudio, vidéo et de jeux ?


      Quoi qu’il en soit, pour Google comme pour les autres géants du Net, le streaming musical représente une opportunité supplémentaire d’engranger toujours plus de données personnelles, et ainsi d’enrichir leur colossal écosystème de produits et de services.La stratégie a déjà été validée par Apple et Amazon. Forts d’un immense parc d’utilisateurs (via les iPhones pour Apple, la plateforme Amazon.com), les deux géants se sont rapidement imposés dans le streaming musical, au point de devenir en quelques mois numéros deux et trois mondiaux du secteur, distançant des acteurs « historiques » comme Napster et Deezer. Grâce à la puissance de YouTube et à la domination de son système d’exploitation Android, qui équipe environ 80% des smartphones dans le monde, Google a donc toutes les cartes en main pour briller à son tour.
      Google, Apple, Amazon et Facebook veulent faire tomber Spotify
      Mais si le marché mondial du streaming ne cesse de grossir, la compétition fait rage. D’autant plus que le leader mondial, le suédois Spotify, a compris le danger et investit pour ne pas se laisser abattre. Il vient d’ailleurs de révéler qu’il dispose de 60 millions d’abonnés, ce qui lui permet de faire un joli pied de nez à Apple Music, largement distancé avec ses 27 millions d’abonnés alors qu’il s’était lancé en 2015 avec l’ambition de détrôner rapidement le champion européen.Google, Apple et Amazon devront aussi, vraisemblablement, composer avec le quatrième « Gafa », Facebook, qui accélère son offensive dans les contenus. En juillet, le réseau social a révélé ses ambitions dans le streaming vidéo en se lançant dans les séries TV. Mark Zuckerberg a aussi discrètement acheté la startup Source3, spécialisée dans l’analyse de la propriété intellectuelle, et recrute dans le secteur musical, ce qui laisse supposer que le réseau social prépare aussi une offensive dans le streaming audio.
      | LIRE AUSSI : Les séries TV, le nouveau chantier des géants du Net
      ZfSa
      Atlas HD-200s

      Comment


      • #4
        Facebook lance “Watch”, son nouveau service vidéo


        TSA Algérie
        10 Août 2017 à 16:19
        Click image for larger version  Name:	1451700-lancement-limite-videos-scenarisees-professionnelles.jpg Views:	1 Size:	172,9 Ko ID:	5928377


        Facebook lance un nouveau service vidéo qui permettra aux quelque deux milliards d’utilisateurs de regarder des émissions, du sport ou des séries directement sur le réseau social, une fonctionnalité qui vient concurrencer des rivaux tels que YouTube ou les services de streaming comme Netflix.
        Ce service baptisé “Watch” inclura toute une gamme de contenu, documentaires, comédies, sports en direct a annoncé mercredi soir le réseau social dans un communiqué.
        Ce sera “un endroit où vous pourrez découvrir ce que vos amis regardent et suivre vos séries et créateurs favoris pour ne manquer aucun épisode”, a déclaré Mark Zuckerberg, le patron de Facebook.“Vous pourrez discuter et vous connecter avec des gens pendant un épisode et vous joindre à des groupes qui aiment les mêmes séries et créer une communauté”, a-t-il ajouté.Facebook a financé certains créateurs pour alimenter le service. Les premiers contenus comprennent une émission du blogueur Nusseir Yassin, “Nas Daily”, qui propose des vidéos avec ses fans du monde entier, et une autre émission animée par l’auteur et conférencier Gabby Bernstein.
        “Watch” diffusera également toutes les semaines un match de la première ligue de Baseball.
        “Notre objectif est que Watch devienne une plateforme où tous les créateurs et producteurs trouvent leur public, forment une communauté de fans et gagnent de l’argent avec leur travail”, a indiqué Nick Grudin, vice-président des partenariats médias de Facebook.Dans un premier temps, Watch ne sera disponible que pour un petit groupe d’utilisateurs de Facebook aux Etats-Unis, avant de s’ouvrir plus largement aux utilisateurs américains dans les semaines qui viennent.
        Les créateurs pourront monétiser leurs contenus grâce à des spots publicitaires.
        Le lancement est limité à des vidéos scénarisées et professionnelles, mais Watch place Facebook en concurrence potentielle d’une plateforme comme YouTube (qui appartient à Alphabet, la maison mère de Google), et à terme d’autres services de streaming comme Netflix si cette fonctionnalité séduit un large public.“Le modèle ressemble beaucoup à YouTube”, note Jan Dawson, un analyste médias de Jackdaw Research qui remarque que ces derniers mois les applications vidéos de Facebook mettent en place une large structure “avec des vidéos recommandées ou +likées+ par vos amis, celles que vous sauvegardez, celles qui sont les plus populaires”, ajoute-t-il.Facebook avait déjà lancé une fonctionnalité de vidéos en direct avec FaceBook Live et fait part de son intention d’investir dans des contenus vidéos pour faire venir encore davantage d’annonceurs.

        ZfSa
        Atlas HD-200s

        Comment

        Working...
        X