Annonce

Collapse
No announcement yet.

Mariages consanguins : Penser à la progéniture

Collapse
X
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Mariages consanguins : Penser à la progéniture

    Mariages consanguins
    Penser à la progéniture
    elmoudjahid
    PUBLIE LE : 17-05-2017


    Les facteurs congénitaux et héréditaires sont à l’ origine de 40% des déficiences, au cours de ces cinq dernières années. Autrement dit, les mariages consanguins sont la cause principale des handicaps qui affectent les enfants en Algérie.
    Click image for larger version

Name:	actualite2[109136].jpg
Views:	1
Size:	116,5 Ko
ID:	5925765

    C’est ce qu’a affirmé le Dr Smaïl Boulbina lors d’une journée de sensibilisation sur les risques liés aux mariages entre membres de la même famille. Le spécialiste affirment que 90% de ces mariages se font parmi les familles pauvres, et les régions les plus touchées sont la Kabylie et Ghardaïa qui pratiquent encore le tribalisme. « Les mariages consanguins sont une pratique matrimoniale dictée par la tradition de notre société. En dépit des évolutions, on continue à se marier entre membres de la même famille, particulièrement en milieu rural. Ce genre de mariages sont à l’origine d’insoutenables drames familiaux, car ils engendrent des enfants atteints de maladies génétiques récessives rares », dira le Dr Boulbina. Le spécialiste bouscule les tabous et parle de « véritable catastrophe qui nécessite une approche sociale impliquant multiples secteurs. » Il informe que «80 % des pathologies neurologiques, telles que la myopathie, la neuropathie, l’épilepsie, l’ataxie et la maladie de Parkinson et d’autres affections sont provoquées par des gènes héréditaires». Un appel est donc lancé à près de 13 départements ministériels de sensibilisation comme ceux de l’Education nationale, des Affaires religieuses et des Wakfs et de la Communication pour s’impliquer dans cet effort de sensibilisation.
    Une campagne nationale de sensibilisation dès cet été
    « La première campagne sera lancée au lendemain du ramadhan, en été, pendant la période des mariages et sera chapautée par les ministères de la Santé et de la Solidarité nationale » annonce le Dr Boulbina. Le spécialiste estime que les imams, les enseignants, les éducateurs doivent accompagner ce travail de sensibilisation. Le conférencier va plus loin et propose que la question des mariages consanguins soit introduite dans les programmes scolaires et celui de la formation professionnelle.Le risque étant grand, une mobilisation accrue de la communauté médicale et de la société civile pour mener des campagnes de sensibilisation sur les risques liés aux mariages consanguins est impérative. L’objectif majeur est d’éviter au maximum ces pathologies incurables en Algérie et dont la prise en charge est très lourde et coûteuse.« La sensibilisation reste la seule recommandation à élargir et qui permettrait de minimiser la prévalence des myopathies en Algérie », soutient le Dr Boulbina. Le professeur Benredouane, ancien ministre des Affaires religieuses reconnaît quant à lui qu’il est « difficile de convaincre un couple de cousins germains de ne pas se marier, sinon de ne pas enfanter, vu le danger d'avoir une progéniture à risque congénital et qui pourrait donc être affectée de maladies héréditaires ». Pourtant, «la science et la religion disent clairement que les mariages consanguins donnent lieu à une descendance qui présente des symptômes de déficience mentale, et c’est le rôle de l’Etat de sensibiliser les citoyens, même si 85% des malades algériens ne suivent pas les orientations de leurs médecins », dira le Pr Benredouane.Lors de cette journée de sensibilisation, les spécialistes ont mis en garde sur la propagation croissante des maladies résultant du mariage consanguin, statistiques à l’appui.

    Farida Larbi
    Des conséquences désastreuses
    La consanguinité est définie par les chercheurs selon un coefficient (dont la valeur se situe entre 0 et 1). Celui-ci est tiré de la somme des consanguinités induites par les ancêtres communs. Plus le nombre est élevé, plus les deux personnes sont liées. Si le chiffre est égal ou supérieur à 0,156, la relation est jugée consanguine. Les cousins germains (au premier degré et qui partagent donc des grands-parents) possèdent un coefficient de 0,0625. La consanguinité augmente le risque de malformations cardiaques, cérébrales, et d'autres maladies génétiques. Pourquoi le fait d'être cousin majore-t-il ce risque? Quelques explications sont nécessaires pour le comprendre. Chacune de nos cellules renferme 46 chromosomes répartis en 23 paires. Dans chaque paire, un chromosome vient du père et l'autre de la mère. Chacun possède donc tous les gènes en deux exemplaires, les uns d'origine paternelle, les autres sont maternels. Or de nombreuses maladies génétiques (comme la mucoviscidose, par exemple), liée à un gène défectueux, n'apparaissent que si le gène défectueux est présent en double exemplaire, dans la copie venant du père et dans celle de la mère. Ainsi, si le gène défectueux de la mucoviscidose est peu répandu dans la population générale, au sein d'une famille concernée, il est sans doute présent chez plusieurs de ses membres. Mais il ne s'exprimera pas tant qu'un individu n'aura pas les deux copies du gène. Dans le cadre d'un mariage entre deux cousins dans une famille concernée par ce gène défectueux, leurs enfants ont un risque nettement accru de recevoir ce gène muté en deux copies et donc d'être frappé par cette maladie. En clair, quand un gène responsable d'une maladie génétique existe dans une famille, le mariage entre cousins facilite l'éclosion de cette maladie.Avant de se marier entre cousins, faut-il consulter un généticien? Quel est le risque d'avoir des enfants souffrant de malformations ou de maladies génétiques ? Dans ce cas, il suffit d'interroger l'un des deux conjoints pour rechercher une maladie génétique familiale et pratiquer un test sanguin, pour vérifier l'absence du gène responsable de la mucoviscidose, de l'amyotrophie spinale ou de l'ataxie de Friedrich, les trois maladies génétiques les plus fréquentes. Une enquête en Algérie montre que dans les familles issues de mariages consanguins, l’hydrocéphalie est 13 fois plus élevée, l’hémophilie 11 fois plus fréquente, la maladie Duchenne 8 fois, les maladies neurologiques 7 fois et les anémies congénitales trois fois que dans les familles exogames.

    F. L.

    ZfSa
    Atlas HD-200s

  • #2
    « La première campagne sera lancée au lendemain du ramadhan, en été, pendant la période des mariages
    Je ne savais pas qu'il existait une période pour le mariage...

    Le spécialiste affirment que 90% de ces mariages se font parmi les familles pauvres, et les régions les plus touchées sont la Kabylie et Ghardaïa qui pratiquent encore le tribalisme.
    ça ne m'étonne pas.

    Comment


    • #3
      le choix d'une union consanguine est souvent le fait de

      - niveau d'instruction faible (on se marie plus souvent entre cousins dans les villages reculés que dans les grandes villes où le niveau d'instruction est plus élevé
      - raison économique , les familles pauvres préfèrent que le patrimoine reste dans la famille et peuvent plus facilement négocier la dot dans une même famille
      - raison pratique : souvent le mariage entre cousin est arrangé très tôt par les familles, difficile de faire marche arrière plus tard
      - raison culturelle, c'est plus facile d'avoir comme belle fille , une nièce, ça évite certaines relations conflictuelles
      - les familles préfèrent les mariages cousins / cousines, (ils connaissent l'historique de la famille)

      et quand on leur dit que les mariages consanguins peuvent donner des naissances à risque importantes, ils disent d'une part que c'est quelque chose qui se pratique depuis longtemps, que c'est le mauvais oeil qui donnent des enfants handicapés et que c'est Dieu qui décide.

      c'est très ancré dans les mentalités , ça va être difficile à changer dans les villages, ça se calmera quand ils se retrouveront avec plusieurs cas dans les familles, et encore.
      Panoramic life - focus on the good

      Comment


      • #4
        Envoyé par L'aghabie l'aghabie Voir le message

        Je ne savais pas qu'il existait une période pour le mariage...



        .
        Non actuellement on fête le mariage peandant toute la période de l'année ..ou prèsque , puisqu'il y a les calles des fêtes

        Comment


        • #5
          Envoyé par Miss angel Voir le message
          le choix d'une union consanguine est souvent le fait de

          - niveau d'instruction faible (on se marie plus souvent entre cousins dans les villages reculés que dans les grandes villes où le niveau d'instruction est plus élevé
          - raison économique , les familles pauvres préfèrent que le patrimoine reste dans la famille et peuvent plus facilement négocier la dot dans une même famille
          - raison pratique : souvent le mariage entre cousin est arrangé très tôt par les familles, difficile de faire marche arrière plus tard
          - raison culturelle, c'est plus facile d'avoir comme belle fille , une nièce, ça évite certaines relations conflictuelles
          - les familles préfèrent les mariages cousins / cousines, (ils connaissent l'historique de la famille)

          et quand on leur dit que les mariages consanguins peuvent donner des naissances à risque importantes, ils disent d'une part que c'est quelque chose qui se pratique depuis longtemps, que c'est le mauvais oeil qui donnent des enfants handicapés et que c'est Dieu qui décide.

          c'est très ancré dans les mentalités , ça va être difficile à changer dans les villages, ça se calmera quand ils se retrouveront avec plusieurs cas dans les familles, et encore.
          J'avais failli me marier avec une cousine très proche ..dont j'étais follement , pathologiquement "amoureux" ..eh ben pour les quelques raisons que tu as citée .... principalement parce que j'étais très possessif , donc familialement culturellement je sentais que c'était "compatible " avec elle ... ça a foiré .. on ne s'était pas marié
          Mais actuellement la relation n'est plus normale entre nous deux , il y a toujours une culpabilité de ma part que j'étais la cause de son célibat ... de son côté je ne sais pas ce qu'elle pense de moi puisqu'elle ne me parle plus ou alors très rarement et timidement

          Comment


          • #6
            Envoyé par Miss angel Voir le message
            le choix d'une union consanguine est souvent le fait de

            - niveau d'instruction faible (on se marie plus souvent entre cousins dans les villages reculés que dans les grandes villes où le niveau d'instruction est plus élevé
            - raison économique , les familles pauvres préfèrent que le patrimoine reste dans la famille et peuvent plus facilement négocier la dot dans une même famille
            - raison pratique : souvent le mariage entre cousin est arrangé très tôt par les familles, difficile de faire marche arrière plus tard
            - raison culturelle, c'est plus facile d'avoir comme belle fille , une nièce, ça évite certaines relations conflictuelles
            - les familles préfèrent les mariages cousins / cousines, (ils connaissent l'historique de la famille)

            et quand on leur dit que les mariages consanguins peuvent donner des naissances à risque importantes, ils disent d'une part que c'est quelque chose qui se pratique depuis longtemps, que c'est le mauvais oeil qui donnent des enfants handicapés et que c'est Dieu qui décide.

            c'est très ancré dans les mentalités , ça va être difficile à changer dans les villages, ça se calmera quand ils se retrouveront avec plusieurs cas dans les familles, et encore.
            N'importe quoi ! Bayna Allahibarek en connaissance relationnelle. C'est ce qui donne le plus de conflits dans les familles ! Il n'y a pas de mariage arrangé, c'est le fait de se fréquenter et de ne pas sortir de son entourage. etc.

            Comment


            • #7
              Envoyé par Nordine006 Voir le message

              J'avais failli me marier avec une cousine très proche ..dont j'étais follement , pathologiquement "amoureux" ..eh ben pour les quelques raisons que tu as citée .... principalement parce que j'étais très possessif , donc familialement culturellement je sentais que c'était "compatible " avec elle ... ça a foiré .. on ne s'était pas marié
              Mais actuellement la relation n'est plus normale entre nous deux , il y a toujours une culpabilité de ma part que j'étais la cause de son célibat ... de son côté je ne sais pas ce qu'elle pense de moi puisqu'elle ne me parle plus ou alors très rarement et timidement
              C'est votre voisine ?

              C'est pendant la saison estivale qu'il y a le plus de mariage mais je peux vous dire que les salles de tribunaux pour divorce et khol' sont pleines toute l'année. épouser un blédard/e, un calvaire !

              Comment


              • #8
                "Le spécialiste affirment que 90% de ces mariages se font parmi les familles pauvres, et les régions les plus touchées sont la Kabylie et Ghardaïa qui pratiquent encore le tribalisme."

                c'est une réaction d'auto défense a l'invasion bannu hilal et avant celles des roumains ,des roumis et maintenant des subsahariens lol -c'est grâce a ce comportement que nous avons pu nous proteger d'un mal encore plus nocif -l'assimilation genetique après l'assimilation culturelle ...la seule solution etait d'epouser quelqu'un de la lignée dont on etait sur des origines - étant donné que les mariages n’étaient pas des mariages d'amour a l’époque mais répondaient a des intérêts familiaux ou claniques et ils devaient aussi répondre a ce soucis de transmettre aux generations futures un patrimoine genetique amazigh!...il ne faut pas vouloir a nos anciens , grace a cette pratique il reste des vrais amazighs.

                Comment


                • #9
                  Envoyé par Nordine006 Voir le message

                  J'avais failli me marier avec une cousine très proche ..dont j'étais follement , pathologiquement "amoureux" ..eh ben pour les quelques raisons que tu as citée .... principalement parce que j'étais très possessif , donc familialement culturellement je sentais que c'était "compatible " avec elle ... ça a foiré .. on ne s'était pas marié
                  Mais actuellement la relation n'est plus normale entre nous deux , il y a toujours une culpabilité de ma part que j'étais la cause de son célibat ... de son côté je ne sais pas ce qu'elle pense de moi puisqu'elle ne me parle plus ou alors très rarement et timidement
                  oui je comprends ce que chacun de vous ressent, cependant on peut dire que le mariage dans certains pays, n'est pas toujours un choix libre et consentit, le célibat n'est pas non plus toujours un choix, ça reste quelque chose de mal vécu, donc il y a une énorme pression sur le mariage, les jeunes filles sont éduquées pour être des bonnes épouses et mère avant tout. les pères et mères sont soulagés quand ils ont mariés leur enfant et on connait aussi le discrédit qui peut tomber sur une famille qui a eu des difficultés à marier ses filles, en tout cas dans les villages reculés.

                  donc le fait qu'on te reproche d'avoir fait capoter un mariage, s'explique parfaitement.
                  Panoramic life - focus on the good

                  Comment


                  • #10
                    Envoyé par L'aghabie l'aghabie Voir le message

                    N'importe quoi ! Bayna Allahibarek en connaissance relationnelle. C'est ce qui donne le plus de conflits dans les familles ! Il n'y a pas de mariage arrangé, c'est le fait de se fréquenter et de ne pas sortir de son entourage. etc.
                    les raisons que je donne sont justes, peut-être incomplètes mais juste, car on peut aussi rajouter que l'ignorance de ce qu'il se passe ailleurs, on peut rajouter le fait de laisser dans la famille un patrimoine difficilement acquis , penche pour les mariages entre cousins.

                    je donne les raisons qui poussent à préférer un mariage arrangé, ensuite les conséquences sont autres choses, et d'ailleurs il est facilement compréhensible qu'une fille qui vient juste de se marier et qui commence a connaitre les "joies" avec la belle-mère ait la tentation de retourner dans sa famille, sauf que lorsque sa famille est la même que sa belle famille la tentation est plus faible , car il est difficile de critiquer sa tante ou son oncle vu qu'on le connait depuis longtemps.

                    Panoramic life - focus on the good

                    Comment


                    • #11
                      Envoyé par koceyla Voir le message
                      "Le spécialiste affirment que 90% de ces mariages se font parmi les familles pauvres, et les régions les plus touchées sont la Kabylie et Ghardaïa qui pratiquent encore le tribalisme."

                      c'est une réaction d'auto défense a l'invasion bannu hilal et avant celles des roumains ,des roumis et maintenant des subsahariens lol -c'est grâce a ce comportement que nous avons pu nous proteger d'un mal encore plus nocif -l'assimilation genetique après l'assimilation culturelle ...la seule solution etait d'epouser quelqu'un de la lignée dont on etait sur des origines - étant donné que les mariages n’étaient pas des mariages d'amour a l’époque mais répondaient a des intérêts familiaux ou claniques et ils devaient aussi répondre a ce soucis de transmettre aux generations futures un patrimoine genetique amazigh!...il ne faut pas vouloir a nos anciens , grace a cette pratique il reste des vrais amazighs.
                      oui je d'accord cependant on peut le faire dans un périmètre plus large, c' est pas tellement le fait que ça soit dans la même culture, ça, ça existe déjà mais surtout le fait qu'on reste dans circuit très restreint et dans la même famille.
                      Panoramic life - focus on the good

                      Comment


                      • #12
                        Le mariage entre cousins donnent beaucoup de problèmes familiaux et de naissances. L'héritage devient aussi un problème. J'ai vu plusieurs familles dans ces cas. Je trouve qu'au contraire c'est là ou le linge sale se dévoile, des rancœurs se créaient, c'est terrible. Dans certains cas les époux portent le même nom de famille. Les enfants ne sont pas très intelligents.

                        Il faut s'éloigner au maximum.

                        En y pensant un peu, la soeur qui veut se rapprocher de sa soeur ou son frère, c'est un peu fou, puisqu'ils sont déjà proches parents.

                        Comment


                        • #13
                          maintenant avec les réseaux sociaux , facebook, l'école pour tous, les études longues , la tendance va surement diminuer.
                          Panoramic life - focus on the good

                          Comment


                          • #14
                            il y a aussi le cout du transport qui entre en jeu ! -si elle veut voir sa mere -tu tournes derriere la maison elle est la ! son oncle kif kif ,c'est juste derriere la mosquée du village ...quand on sait qu'un taxi revient a 6000 dinars de chez moi a alger , sa mere a interet a etre du village ou dans le village d'a coté sinon le jour de son cortege sera le dernier jour ou elle la verra...et puis a l'epoque y avait pas facebook ,le choix etait limité -on ne se deplaçait pas beaucoup -comment savoir si il y avait quelqu'un de disponible pour nous ! les seules victimes potentielles etaient au village lol.

                            Comment


                            • #15
                              Envoyé par L'aghabie l'aghabie Voir le message

                              C'est votre voisine ?
                              Elle est bizarre ma voisine , je ne sais si elle me manipule ou alors elle est " assexuée" LOL

                              Comment

                              Working...
                              X