Annonce

Collapse
No announcement yet.

La cité d’Isis, histoire vraie des arabes

Collapse
X
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • La cité d’Isis, histoire vraie des arabes

    Ancien diplomate, Petru Rossi était un spécialiste avisé des questions de la Méditerranée et du Moyen-Orient. Il avait publié « L’Irak des révoltes » aux Éditions du Seuil, « La Lybie » aux Éditions Rencontre, « La Tunisie de Bourguiba » aux Éditions Kahia (Tunis), « De Suez à Askaba » et « Le pétrole arabe dans la guerre » aux Éditions Cujas, « Les Clefs de la guerre » aux Éditions Sindbad ainsi qu’un roman « Un soir à Pise » aux Éditions Flammarion.
    Il était notamment l’auteur de « La cité d’Isis, histoire vraie des arabes », texte prémonitoire des évènements que nous connaitrions à partir des années 1980, posait la problématique de l’Islam et l’impérieuse nécessité de connaître l’histoire du monde arabe pour ne pas se laisser aller à emboîter le pas des USA prétendus défenseurs du Bien contre l’Empire du mal.





    Achat FNAC« Une vision bornée de l’histoire nous a imposé d’en localiser les sources non loin de chez nous, dans l’aride péninsule hellénique et sur les misérables rives du Tibre. Les Européens réduisent volontiers les origines de leur culture aux cantons athénien et romain. C’est là une appréciation erronée ; elle nous a été inspirée par des partis pris confessionnels et politiques. Il n’est guère douteux en effet que les historiens de l’Église catholique romaine, seuls maîtres durant plus de mille ans des archives de l’antiquité, en ont orienté l’interprétation pour la plus grande gloire de l’Occident européen. C’est pourtant sous la lumière torrentielle de l’Asie, mater gentium, et du ciel nilotique que s’est accomplie toute l’histoire de l’Orient et de l’Occident. L’Égypte et la Babylonie ont rassemblé les puissants effluves dont est née la grande civilisation arabe qui, depuis l’aube des temps, a étendu son savoir vivre à l’ensemble des terres comprises entre l’Indus et le Tage, le Nil bleu et la Baltique. Athènes et Rome n’en furent que des reflets. En rendant à l’Asie et aux espaces arabes leur juste place, en précisant honnêtement leur rôle dans l’élaboration d’une culture qui est la nôtre, nous souhaitons rétablir, par delà les seuils athénien et romain, les liens de parenté qui ont uni l’Europe à un ensemble de dimensions singulièrement plus vastes où se liront mieux les lignes de son avenir. L’Europe n’est ni lecentre du monde ni le miroir du souverain Bien. Fille de l’Orient afro-asiatique elle ne représente dans cet océan d’espace et de temps qu’une région où s’exercent des forces dont la puissance l’entraîne. Tout comme elles entraînaient autrefois les Césars. Mais les préjugés demeurent ; mais un enseignement doctrinaire fausse nos jugements ; mais les images dont nous sommes hantés ont pris la place de l’évidence. Nous croyons que les cours d’histoire que nous suivons dans nos écoles sont identiques à ceux que professent Le Caire, Téhéran, Kaboul ou Calcutta. Ce n’est pas vrai. Sur cette illusion nous n’en avons pas moins établi nos prétentions à régenter les nations non occidentales. Quand nous aurons appris à peser l’exact poids des mondes qui nous entourent, nous découvrirons peut-être, outre la vraie fraternité, tout à la fois nos horizons et nos limites. Prestige du verbe, orgueil de soi, volonté de surélévation : lorsque nous avons prononcé le mot Occident, nous avons tout dit. Comme si l’Occident était autre chose que la pente déclinante de l’Orient…

    Quant à l’univers arabe (et il s’agit bien d’un univers) nous en avons ramené les frontières à deux ou trois arpents de désert infécond où flotteraient quelques résidus de mythes. Nous l’avons rabaissé, caricaturé, presque entièrement enterré. Or le voici qui remonte à la réalité de la vie. Il est temps de nous apercevoir que si notre Occident est plaisant, riche, beau, encore ordonné, il le doit aux grands empires arabes qui ont créé les conditions d’un tel bonheur. Nous sommes semblables à ce coquelicot d’Omar Al Khaygam qui puisait sa pourpre au sang d’un empereur enseveli. Paris, mai 1976. »



  • #2

    Avec La cité d’Isis, Petru Rossi abordait aussi les questions liées aux vocables sémite et aryen, l’absence de frontières ethniques ou confessionnelles en Orient, l’importance des civilisations mésopotamienne et araméenne comme l’histoire de ses cinq empires « dont chacun se superposait au précédent sans en modifier les structures sociales ou culturelles ». C’est un aspect fondamental – ignoré de beaucoup – des luttes de libération nationale et des Constitutions corses du XVIIIe siècle autant qu’un point de fracture irréductible entre la Corse et la France !

    La cité d’Isis avec « la fraternité mise en évidence des trois religions monothéistes » lui avait valu d’être invité officiellement à Damas.

    Plus encore, Petru Rossi était un défenseur-travailleur acharné de l‘histoire de Corse et de ses valeurs. A l’occasion d’une récente correspondance, il m’affirmait qu’elle était « claire, antique, profonde ; (dont) l’économie a conservé sa fraternité première, c’est-à-dire universelle en ses principes et personnalisée en sa pratique ».

    Cette Corse à laquelle il était viscéralement attaché, il s’en est expliqué en octobre 1989, dans l’hebdomadaire Kyrn à l’occasion de la publication d’un numéro spécial consacré à un colloque sur les îles. Petru Rossi y livrait un article, sous le titre : « Toujours rebelles », à mon sens majeur de sa pensée et malheureusement oublié.

    Mieux qu’une quelconque synthèse qui manquerait de finesse tant est riche, dense et imagé – mais plein et lourd de sens – son propos et son magistral « on nous a enténébrés », je me permets de vous proposer ci-après le contenu intégral de ce texte que j’estime essentiel et qui se doit de passer à la postérité…

    Après cette avalanche de vérités historiques, nous pardonnerons volontiers et humblement à Petru Rossi de s’être alors risqué à prédire (en 1976) que le « conflit Orient-Occident prend fin, comme est appelé à prendre fin l’acharnement des conflits dogmatiques d’ordre politique ou économique partageant l’univers en deux. L’esprit de Croisade décline. » Au moment où Petru Rossi rédigeait ces lignes, G. W. Busch n’avait pas encore revêtu officiellement l’uniforme camouflé de l’incarnation du Bien et la cagoule du capitalisme !

    Et, curiosité de l’histoire, le jour où j’extrais de mes archives pour le mettre en ligne ce texte en hommage à Petru Rossi rédigé au début de l’année 2003… Barack Obama est proclamé vainqueur de l’élection présidentielle aux U.S.A. !

    Le nouveau président infléchira-t-il la politique étrangère calamiteuse de la première puissance mondiale pour donner enfin raison à Petru Rossi ?

    Jacques DENIS

    Comment


    • #3
      CECI N'EST PAS UN APPEL À LA HAINE, COMME LE PENSERONT CERTAINS, MAIS UNE ÉLUCIDATION /DÉFINITION DU POUVOIR DE L'OMBRE, MENAÇANT TOUS LES ALGÉRIENS, ARABES ET BERBÈRES ! LE CARACTÈRE CHRÉTIEN-JÉSUITE-SIONISTE DE CE POUVOIR EST SOIGNEUSEMENT DISSIMULÉ DE la vue des BERBÈRES MUSULMANS EUX MÊMES MANIPULÉS POUR ÊTRE entrainés DANS LA CONSPIRATION ! Le pouvoir…

      Comment


      • #4
        Le pouvoir judéo-maçonnique-jésuite A PRIS EN OTAGE LE PAYS ! Il est COMPOSÉ MAJORITAIREMENT DE BERBÈRES BAPTISÉS CHRÉTIENS/JÉSUITES/LAÏC ! LA 5em COLONNE DE LAVIGERIE, ET LES MEMBRES DE LOGES, SOUVENT chevauchant les DEUX sectes ou dénominations occultes.

        Comment


        • #5
          Les berbéristes islamophobes sont pro israel, en oubliant que nos aieux étaient dans la même situation que les Palestiniens. Les Kabyles laics, chrétiens ou même juifs, sont les ennemis de notre pays.

          Le mouvement berbériste réclamant l’instauration d’une Kabylie autonome/indépendante, prétextant et exigeant une renaissance de sa culture et de son « identité », utilise le mythe de l’oppression des berbères par l’hégémonisme des « envahisseurs arabo-musulmans » et la tentative d’éradication de cette identité berbère par la culture dominante musulmane ! Victimisation préfabriquée, modelée sur la doctrine sioniste. La technique de la pleurniche diffusée en boucle !
          Pourquoi mythe ? Parce que ces revendications sont bâties sur des mensonges et des contre vérités! Dont exemples :
          1- l’Islam et la langue arabe n’ont pas été propagés par l’épée et le glaive, aux mains d’Arabes (minoritaires), mais …pacifiquement, par des berbères (majoritaires) d’Égypte, de Libye et de Tunisie ralliant la mission de divulgation du message divin.
          2- il n’y a jamais eu, durant 15 siècles, de tentative musulmane d’éradication de la culture locale, ni des dialectes ou langues, ni même de représailles contre les chrétiens et juifs qui conservaient leur religion. Bien au contraire l’alphabet arabe a servi à perpétuer et préserver un pan entier des dialectes en les transcrivant, formalisant, transmettant, véhiculant !
          Comme partout dans le monde musulman, l’Islam ne préconise pas la persécution ou élimination des caractéristiques anthropologiques locales, mais seulement l’instauration de la foi résidant dans l’adoption de convictions et tenues spirituelles et morales, et l’abandon des pratiques et convictions primitives, barbares, antiques, et ceci clairement excluant l’intention de proscrire la culture, les coutumes, traditions, dialectes, et techniques locales.

          Comment


          • #6
            Ils leur disent que "Berbère" vient de barbare et nos Qabaels acceptent parfaitement ce terme et l'utilisent... La moindre des choses aurait été de faire une recherche et de rejeter cette appellation mais houma leur seule bête noire c'est l'arabe et l'Islam.

            Comment


            • #7
              Berbères, ils ont même donné ce nom à un fromage ! Je préfère quand même Qabaels tribus ou Amazigh... En plus même les chaouis et les mzabs, aussi des berbères comprenez barbares. De quel droit les occidentaux nomment-ils ainsi le nord de l'Afrique, l'algérie = la barbarie :Je refuse !

              Hahaha

              Comment


              • #8
                Envoyé par L'aghabie l'aghabie Voir le message
                Berbères, ils ont même donné ce nom à un fromage ! Je préfère quand même Qabaels tribus ou Amazigh... En plus même les chaouis et les mzabs, aussi des berbères comprenez barbares. De quel droit les occidentaux nomment-ils ainsi le nord de l'Afrique, l'algérie = la barbarie :Je refuse !

                Hahaha
                salut

                la barbarie est un terme qui désigne tout ceux qui ne ne faisaient pas partie de l'empire romains.

                barbare trouve son origine dans la langue grec pour designer un étranger.c a dire une personne qui ne parle pas la langue grecque...
                https://www.youtube.com/user/aldaleeltv3

                Comment


                • #9
                  Tous les hommes sont passés par un stade de la barbarie puis ont evolué pour rejoindre l'humanité -ce n'est pas un probleme !
                  barbarus etait le nom donné par les greco romains aux habitants des cotes barbaresques -ce qui prouvent qu'ils ne connaissaient pas les arabes dans le coin -ça tu oublies de le mentionner hein ! c'est pourtant tres important , donc pas besoin de test adn selon les romains .....ils designaient ainsi ceux qui parlaient pas le grec mais avaient un langage particulier qui n'est pas l'arabe puisque les romains n'en ont jamais fait mention jusqu'a leur disparition du nord de l'afrique .

                  on a pas eprouver le besoin de donner un nom definitif a ce peuple nord africain , nous vivions sur de larges etendues de terre , chaque tribu avait sa liberté sur ses terres ,nous vivions du travail de la terre et de l'elevage ,nos forets nous nourrissaient de sangliers et nous etions heureux dans nos gourbis , nous aimions les montagnes les rochers,les fleuves , les arbres ,les figuiers et les oliviers -nous regardions les jeunes femmes aller chercher l'eau aux fontaines et dans les fleuves ...puis sont arrivés les barbares sans barbes puis ceux avec les barbes , ils ont tout detruit que dieu les maudisse! les uns nous ont utilisé pour guerroyer contre les byzantins , les autres contre les espagnols mais aujourd'hui les deux civilisations romaines et arabes ont disparu et nous on est encore la - grace aux kabyles et aux chaouis des montagnes nous avons viré le dernier fouteur de merde en afrique du nord , napoleon est parti .... quand on est redscendu des montagnes pour enfin dire au peuple qu'il etait libre on s'est rendu compte qu'il lui ont appris l'arabe ou le français et que certains nous ont oublié la haut -depourvu de chefs dignes de les representer ,ils se sont laissé aller a croire qu'ils n'avaient pas de civilisation propre mais nous y travaillons pour les debarasser des dechets de la colonisation...petit a petit ils nous rejoignent !il y a un nationalisme sanguin qui se met en place ,il emportera tout sur son passage .

                  bientot nous eleverons des sangliers comme autrefois hih chah !

                  Comment


                  • #10
                    Si tout étranger est nommé barbare, pourquoi les autres peuples n'ont-ils pas gardé cette dénomination ? Jamais dans les livres on ne trouve que l'Algérie ait été berbère... Romane, française, arabe, mais pas berbère.

                    Arrête de maudire et les Chaouis n'aiment pas les Kabyles.

                    Des sangliers comme autrefois wella du gibier comme en occident ?

                    Comment


                    • #11
                      comment on appelait les noirs " negros " ou "sauvages "non ? l'homme blanc dominait donc il donnait le nom qu'il voulait - quand on sait que les indigenes pendant l'occupation française n'etaient pas considerés comme des hommes au meme titre que les occupants - il y avait une legislation differente pour les deux entités - les blancs du nord formaient la civilisation de l'ere classique , tout ce qui n'en faisait pas partie etaient des sous hommes et devaient etre soumis ... les arabes ont fait la meme chose - c'est meme eux qui fournissaient les blancs en esclaves et ils nous pas traités mieux - pour etre bien traité il fallait se soumettre a leur civilisation et les servir -c'est ce que certains nord africain ont fait en s'arabisant et en adoptant la religion des arabes ! si tu refusais cela tu avais le destin de koceyla , c'est a dire la mort ou l'esclavage et l'exclusion .

                      aujourd'hui nous prenons notre destin en main parce que nous avons acces a l'education des blancs ,nous sommes les amazighs et on va prendre notre revanche si dieu le veut et il le veut puisque malgré tout ça ,nous sommes toujours debout et on a une envie folle de domination mon reve c'est de voir flotter le drapeau amazigh sur mecqua et que les arabes mais pas seulement - en s'inclinant par le monde sur leurs tapis de prieres en direction de la mecque ,ville jusque la arabe, venerent aussi les amazighs .
                      pour les blancs ,nous avons deja conquis marseille ,la seine saint denis et pas mal de ville en europe quand ils verront flotter le drapeau amazigh sur mecqua ; ils changeront leur allegeance .

                      c'est beau de dominer !

                      Comment


                      • #12
                        Tu ne serais pas en train de perdre la tête ? Ce n'est pas les blancs qui vous ont affilié et nommé Amazigh mais un arabe. Les Amazighs sont musulmans et leur drapeau a toute sa légitimité à Mecqua, ils ont combattu pour l'Islam, y'a que toi qui a retourné ta veste... Votre drapeau est bizarre tout de même, couleur arc en ciel.

                        Est-ce que ça t'arrive de te croire Arabe ?

                        Comment


                        • #13
                          L’urine de chameau fait parti de la médecine prophétique et est aussi reconnu par la médecine moderne. La tradition prophétique veut qu’on en consomme uniquement par nécessité médicale en mélangeant l’urine dans le lait de chamelle. Il a AUCUNE odeur et ressemble à une boisson!

                          Le lait de chamelle est une source naturelle d'une protéine semblable à l'insuline, il est le plus proche du lait maternel, il contient dix fois plus de fer que le lait de vache, il est non allergène et aide à réduire la sensibilité allergique, enfin, il a un goût excellent!

                          Comment


                          • #14

                            Comment


                            • #15

                              Comment

                              Working...
                              X