Annonce

Collapse
No announcement yet.

Corée du Nord - Etats-Unis

Collapse
X
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Corée du Nord - Etats-Unis

    Corée du Nord - Etats-Unis
    à glacer le sang


    elmoudjahid
    PUBLIE LE : 10-08-2017

    Click image for larger version

Name:	1045736-d4bc68047b0a88288aa41e747a7jpg.jpg?modified_at=1502304018&width=960.jpg
Views:	1
Size:	277,2 Ko
ID:	5928366

    Tir de missile Hwasong-14 nord-coréen, le 28 juillet

    Les joutes verbales et autres déclarations incendiaires entre Pyongyang et Washington ont jeté un froid sur la planète malgré la vague caniculaire qui sévit actuellement.
    Les dérives verbales adoptées par les deux capitales font craindre la pire sur la stabilité internationale. A l’heure ou les Nations Unis appellent à adhérer au traité sur le désarmement nucléaire, la menace d’un conflit de ce genre se dessine de plus en plus. La Corée du Nord a déclaré hier qu'elle envisage de tirer des missiles balistiques à portée intermédiaire vers les bases américaines de l'île de Guam, dans le Pacifique, selon l'agence officielle nord-coréenne KCNA. Cette menace intervient quelques heures après la déclaration du président américain Donald Trump qui a promis «le feu» à la Corée du Nord si cette dernière continuait de menacer les Etats-Unis, sur fond de développement de son programme balistique et nucléaire. L'ONU vient d'adopter une septième salve de sanctions qui pourraient coûter à Pyongyang un tiers de ses revenus d'exportation, et Washington, Séoul et Tokyo ont organisé des exercices militaires conjoints pour montrer leur puissance. Pyongyang a déclaré qu'»actuellement, elle étudie avec attention le plan opérationnel afin de faire feu sur les zones situées autour de Guam avec une fusée balistique à portée intermédiaire Hwasong-12», selon l'agence KCNA. Ce projet sera finalisé «et sera mis en pratique de manière consécutive et simultanée, dès que Kim Jong Un, le commandant suprême de la force nucléaire le décidera», a ajouté l'agence. Le président américain a promis une réaction d'une ampleur «que le monde n'a jamais vue jusqu'ici». Pyongyang a assuré lundi que le durcissement sensible des sanctions des Nations unies ne l'empêcherait pas de développer son arsenal nucléaire, menaçant les Etats-Unis de leur «faire payer le prix de leur crime (...) un millier de fois». Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a exclu un retour rapide au dialogue avec le Nord, estimant que la nouvelle volée de sanctions démontrait que la planète avait perdu patience face à ses ambitions nucléaires. Face à la gravité de ces rhétoriques, Le sénateur républicain John McCain a déclaré que M. Trump devait marcher sur des œufs avec le Nord, estimant que «tout ce que cela va faire, c'est nous rapprocher d'une confrontation grave». Le premier ICBM tiré par Pyongyang a mis l'Alaska à sa portée, d'après les spécialistes. Le second montre qu'une bonne partie du continent américain, dont Chicago et peut-être même New York, pourrait être menacée. Une situation à glacer le sang.
    M. T.
    ZfSa
    Atlas HD-200s
Working...
X