Annonce

Collapse
No announcement yet.

États-Unis d'Amérique

Collapse
X
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • États-Unis d'Amérique


    Trump se lâche sur Twitter contre Obama
    et l’accuse de l’avoir mis sur écoute

    États-Unis d'Amérique
    https://encrypted-tbn1.gstatic.com/i...863kSTH2D_WOWh

    20:30 samedi 4 mars 2017 |TSA Algérie/Sylvain Rolland

    Dans une série de tweets, le nouveau locataire de la Maison blanche dit qu'une de ces
    tentatives d'espionnage téléphonique avait eu lieu à la Trump Tower à New York et "n'a rien donné".


    https://encrypted-tbn1.gstatic.com/i...UF2nLc9_clkQNQ

    Le président Donald Trump a accusé samedi son prédécesseur Barack Obama de l’avoir fait placer sur écoute téléphonique au mois d’octobre durant les dernières semaines de la campagne présidentielle.Ce samedi 4 mars au matin, le président des Etats-Unis, Donald Trump, s’est réveillé en forme. Et visiblement énervé, comme le prouve une série de tweets vengeurs, lâchés contre son prédécesseur, Barack Obama, mais aussi contre le camp démocrate et l’acteur Arnold Schwarzenegger.Trump accuse Obama de l’avoir mis sur écoute pendant la campagne.Donald Trump a commencé par accuser Barack Obama de l’avoir fait placer sur écoute téléphonique au mois d’octobre durant les dernières semaines de la campagne présidentielle. Dans une série de tweets, le nouveau locataire de la Maison blanche dit qu’une de ces tentatives d’espionnage téléphonique avait eu lieu à la Trump Tower à New York et « n’a rien donné ».« Comment le président Obama a-t-il pu tomber si bas pour mettre mes téléphones sur écoute durant ce processus électoral sacré. C’est Nixon-Watergate. Mauvais (ou pauvre) type ! », dit-il encore.Des accusations graves…Mais le président américain, qui n’en est pas à son coup d’essai en matière d’attaques dont on ne sait si elles sont fondées ou pas, n’a pas jugé bon de fournir un seul élément de preuve, ni de dire comment il avait obtenu cette information.

    Terrible! Just found out that Obama had my "wires tapped" in Trump Tower just before the victory. Nothing found. This is McCarthyism!

    — Donald J. Trump (@realDonaldTrump) March 4, 2017

    How low has President Obama gone to tapp my phones during the very sacred election process. This is Nixon/Watergate. Bad (or sick) guy!

    — Donald J. Trump (@realDonaldTrump) March 4, 2017

    Les démocrates dans le viseur

    L’administration Trump est sous le feu d’attaques presque quotidiennes, notamment des démocrates, à la suite de révélations dans la presse sur des contacts entretenus par certains de ses membres avec des diplomates russes durant la campagne présidentielle, au mépris de la loi.Sous pression, Donald Trump s’est fait une spécialité de tenter de ridiculiser les attaques contre son administration sur Twitter, notamment ses liens supposés avec la Russie de Vladimir Poutine, et de blâmer les démocrates.

    Just out: The same Russian Ambassador that met Jeff Sessions visited the Obama White House 22 times, and 4 times last year alone.

    — Donald J. Trump (@realDonaldTrump) March 4, 2017

    Traduction : Ça vient de sortir : le même ambassadeur qui a rencontré Jeff Sessions est allé voir Obama à la Maison Blanche 22 fois, et 4 fois rien que l’année dernière ».Hier, il avait appelé à des enquêtes sur les liens supposés entre des hauts responsables du parti démocrate et Vladimir Poutine :

    We should start an immediate investigation into @SenSchumer and his ties to Russia and Putin. A total hypocrite! pic.twitter.com/Ik3yqjHzsA

    — Donald J. Trump (@realDonaldTrump) March 3, 2017

    Traduction : « On devrait lancer une enquête immédiatement sur @SenSchumer et ses liens avec la Russie et Poutine. Un hypocrite total ! »
    Les audiences « pathétiques » d’Arnold Schwarzenegger dans The New Celebrity Apprentice


    Incapable de prendre de la hauteur par rapport aux attaques dont il fait l’objet, Donald Trump a pris l’habitude de commenter fréquemment l’actualité de la télévision américaine. Notamment pour critiquer l’émission satirique Saturday Night Live, qui se moque régulièrement de lui, et son successeur à la présentation de l’émission de télé-réalité The New Celebrity Apprentice, Arnold Schwarzenegger.Suite à l’annonce, ce samedi, du départ de ce dernier, le président a réagi de manière lapidaire :

    Arnold Schwarzenegger isn't voluntarily leaving the Apprentice, he was fired by his bad (pathetic) ratings, not by me. Sad end to great show

    — Donald J. Trump (@realDonaldTrump) March 4, 2017

    Traduction : Arnold Schwarzenegger n’a pas quitté The Apprentice de son propre chef, il a été viré à cause de ses mauvaises (pathétiques) audiences, pas par moi. Triste fin à une super émission.

    Au contraire, Arnold Schwarzenegger a indiqué au magazine Empire que Donald Trump était la raison de son départ.

    « Avec Trump toujours impliqué dans l’émission, les gens ne veulent pas participer en tant que spectateur, sponsor ou d’une quelconque manière pour soutenir le programme. Quand les gens ont découvert que Trump était encore impliqué en tant que producteur exécutif et recevait toujours de l’argent de l’émission, la moitié des gens ont commencé à la [boycotter] », a expliqué l’acteur.De son côté, Donald Trump rend l’acteur responsable de la chute d’audience de l’émission depuis qu’il en est aux manettes. Il tweete régulièrement à ce sujet, qui le préoccupe visiblement beaucoup.
    ZfSa
    Atlas HD-200s

  • #2
    Saluts nazis, torches et armes lourdes, les images hallucinantes
    d'un rassemblement d'extrême-droite à Charlottesville aux États-Unis


    HuffPost Algérie
    Publication : 13/08/2017 08h14
    Mis à jour : il y a 3 heures

    Si ces images ne sont pas rares aux États-Unis, elles ont de quoi choquer. C'est avec des torches, des slogans racistes et des saluts nazis qu'a commencé une manifestation d'extrême-droite dans la nuit du 11 au 12 août à Charlottesville, en Floride. Un peu plus tard dans la journée, une voiture a foncé dans un groupe de manifestants anti-racisme, faisant plusieurs blessés.



    Très vite, les néo-nazis ont entouré quelques manifestants anti-racistes, armés de torches flamboyantes, comme le montre la vidéo en tête de l'article.Samedi matin, le rassemblement officiel a débuté. Transportant cette fois-ci des armes impressionnantes, les participants ont commencé a se rassembler à l'Emancipation Park, où se trouve la statue du général sudiste Robert Lee. C'est contre la destruction de celle-ci que ces manifestants nationalistes, Ku Klux Klan et néo-nazis compris, veulent manifester ce weekend.Craignant des débordements, le gouverneur de l'Etat avait appelé vendredi les habitants à éviter de se rendre à l'événement que ce soit "pour le soutenir ou pour s'y opposer". Et effectivement, selon les médias américains, de violents débordements ont d'ores et déjà éclaté ce samedi, quelques heures après le début de l'événement, faisant au moins deux blessés.
    At least 2 people have been injured in violent clashes in #Charlottesville, VA ahead of a white nationalist rally https://t.co/dzg92WQnHM

    — CNN Newsroom (@CNNnewsroom) 12 août 2017

    De son côté, la première dame Melania Trump a lancé un appel au calme sur Twitter. "Notre pays encourage la liberté d'expression, mais essayons de communiquer sans haine dans nos coeurs. Aucun bien ne ressort de la violence". Donald Trump a également condamné ces violences.

    Our country encourages freedom of speech, but let's communicate w/o hate in our hearts. No good comes from violence. #Charlottesville

    — Melania Trump (@FLOTUS) 12 août 2017
    We ALL must be united & condemn all that hate stands for. There is no place for this kind of violence in America. Lets come together as one!

    — Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 12 août 2017

    ZfSa
    Atlas HD-200s

    Comment


    • #3
      Cette vidéo de l'armée américaine date de 1943
      mais reste étrangement d'actualité après Charlottesville

      Le HuffPost | Camille Dubruelh
      Publication : 14/08/2017 15h33
      Mis à jour : il y a 4 heures

      INTERNATIONAL - Le film date de 1943 mais reste étrangement d'actualité. Après
      les violences lors des manifestations nationalistes qui ont entraîné la mort de trois personnes en Virginie, une vieille vidéo publiée sur les réseaux sociaux est devenue virale.
      Ce film de propagande, diffusé par le département de l'armée américaine en pleine seconde guerre mondiale, vise à dénoncer les valeurs nazies. L'extrait diffusé met en scène un agitateur tenant un discours raciste sur la place public. Face à lui, se tiennent deux hommes, dont l'un est originaire de Hongrie. Désespéré d'entendre à nouveau ces discours d'exclusion, qui lui rappelle ceux entendus à Berlin, il tente de convaincre son voisin de la dangerosité de ce genre de propos."J'étais idiot. J'ai pensé que les Nazis étaient juste des fous, des fanatiques stupides", se remémore-t-il, avant d'expliquer la stratégie de division qu'Hitler avait appliqué pour conquérir le pays.La vidéo a été partagée des dizaines de milliers de fois sur Twitter et est arrivée en tête sur Reddit ce lundi 14 août. Beaucoup d'internautes veulent, grâce à ce film, rappeler les dangers de la rhétorique nazie et l'utilisation de ces symboles. Ils dénoncent, dans le même temps, le manque de fermeté de Donald Trump face aux mouvements nationalistes extrémistes.Le film dans son intégralité dure 17 minutes et peut être vu

      Code:
        
      ZfSa
      Atlas HD-200s

      Comment


      • #4
        Etats-Unis
        plus de 50 morts dans une fusillade à Las Vegas


        El Watan
        le 02.10.17 | 13h17
        Click image for larger version  Name:	fusillade_2629841_465x348.jpg Views:	1 Size:	137,8 Ko ID:	5929586

        Plus de 50 personnes ont été tuées et plus de 100 autres blessées dans la fusillade qui a éclaté dimanche soir à Las Vegas, dans l'ouest des Etats-Unis, lors d'un festival de musique country, a déclaré lundi le sherif de la ville Joe Lombardo.

        "Plus de 50 personnes ont été tuées lorsqu'un tireur a ouvert le feu depuis le 32 é étage d'un hôtel sur une foule qui assistait à un concert à Las Vegas", a annoncé la police, ce qui en fait la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis. L'auteur des coups de feu a été abattu par la police et était un résident de la ville. Il se nomme Stephen Paddock, selon le shérif Joe Lombardo. Un précédent bilan faisait état de 20 morts. La police de Las Vegas a indiqué qu'un tireur avait été neutralisé après avoir ouvert le feu sur de nombreuses personnes depuis cet hôtel-casino, à proximité duquel se tenait un grand festival de musique country en plein air. Les circonstances de cette fusillade restent floues et les mobiles du tireur sont inconnus. Selon les premiers témoignages et de premières indications, des coups de feu ont été tirés contre plusieurs personnes, dont un officier de police lors d'un concert du festival. La fusillade a provoqué un vaste mouvement de foule et des scènes d'affolement dans la ville du Nevada, connue pour ses casinos et ses hôtels de luxe.
        APS
        ZfSa
        Atlas HD-200s

        Comment

        Working...
        X