Annonce

Collapse
No announcement yet.

le salon du livre d’Alger

Collapse
X
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • le salon du livre d’Alger

    La plus grande librairie d’Algérie

    À l’entrée de la foire des expositions, qui accueille les salons en tous genres (agriculture, artisanat, médicament…) depuis les années 1970, à l’est d’Alger, d’interminables files de voitures bloquent la circulation. Des familles entières font le voyage depuis l’intérieur du pays, certains Algériens ayant même posé des congés pour pouvoir se rendre dans la capitale. Avec 1,7 million de visiteurs (chiffres de 2017), le Salon international du livre d’Alger (SILA) est un des plus importants de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord. Cette année, selon le commissariat du salon, 47 pays sont représentés à travers plus de 1 000 exposants, dont 971 maisons d’édition, et 300 000 titres.
    Jusqu’au 10 novembre, plus d’un million et demi de personnes sont attendues au 23e Salon international du livre d’Alger, un des événements culturels les plus importants du pays

  • #2
    Ouvrages saisis

    Mardi 30 octobre, le stand des éditions algériennes Koukou a reçu la visite de la commission de lecture du ministère de la Culture pour saisir deux ouvrages : Les derniers jours de Muhammad. Enquête sur la mort mystérieuse du Prophète, de Hela Ouardi, et Démoctature, des événements d’octobre 88 au quatrième mandat de Mokrane Aït Larbi.

    Comment


    • #3
      des tonnes de livres religieux expliqué reexpliqués ,réexpliqués et ils ont toujours pas fini de cloturer le debat - on invite les chinois pour gonfler le nombre -qui va lire le chinois en algerie , on sait meme pas lire l'arabe !! yakhi zaama andna un salon du livre ! allez ramener moi ça en arabie et qu'on en parle plus ... la censure evidemment pour couronner le tout !.

      ils s’étonnent que les algeriens n'achetent pas les livres ,et que les libraires ferment les uns derriere les autres -ils disent que dans toute l'algerie ,il y a pas plus de 150 librairies -en realité la plupart vendent plus du materiel scolaire que des livres ,c'est beaucoup moins -c'est normal que personne ne lit ,en dehors d’Alger et du microcosme de l'elite algérienne qureichite ,personne ne connait cette langue ni ne se l'approprie ...je crois que l'inconscient s'oppose a propager cette littérature d'ou le manque de librairie et de bibliothèques ! je n'ai jamais croisé un algerien avec un livre en Algérie ,meme les journaux on les boude surtout si ils sont écrits en arabe . Je pense qu' a part , les livres francophones ,il n'y a que daoud, yasmina khadraa , zaoui et les livres francophones qui sont lus et par une petite minorité - il n'y a pas de littérature arabe -les seuls clients sont les zawias et les mosquées .Nous les kabyles nous attendons notre littérature encore et toujours !!! celle la ne nous concerne pas ... exportez en arabie au lieu de depenser l'argent de l'etat a faire gonfler les chiffres de l'edition arabe par les commandes forcées des mosquées .


      Comment

      Working...
      X