Annonce

Collapse
No announcement yet.

Enfin quelques vérités !

Collapse
X
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Enfin quelques vérités !

    Affaire Chikhi et scandale de Ras El Ma : l’expression d’une profonde crise morale

    Société Par: Makhlouf Mehenni 02 Juil. 2018 à 07:30
    • facebook-logo
      twitter-logo

    Comme pour meubler l’été des Algériens, deux gros scandales ont éclaté presque simultanément ces dernières semaines : la découverte d’une quantité invraisemblable de cocaïne au port d’Oran et la diffusion de vidéos obscènes du maire d’une commune de l’Algérie profonde.

    Le premier, l’affaire Chikhi, ou Kamel El Bouchi, n’a pas révélé qu’un trafic de drogues dures à grande échelle. Elle a surtout mis au jour des pratiques malsaines, œuvre d’affairistes véreux mais aussi et surtout de responsables haut-placés et grassement payés avec l’argent du contribuable pour appliquer la loi et empêcher justement de telles déviances.

    Les enquêteurs qui ont perquisitionné les bureaux du principal suspect et épluché les images des caméras de surveillance ont dû tomber des nues en voyant tous ces honorables hauts fonctionnaires et élus du peuple courber l’échine devant un importateur de viande qui leur donne ses consignes comme il le ferait avec ses hommes de main.

    Et encore, on ne sait jusque-là qu’un bout de cette scabreuse histoire, grâce à des fuites provoquées sciemment ou pas. Les fuites à venir, ou les révélations du parquet s’il se décide enfin à parler, risquent de nous apprendre plein d’autres choses désagréables.

    Le ministre de la Justice, Tayeb Louh, a parlé de quatre enquêtes distinctes qui seraient en cours, ce qui suppose que les responsables pris la main dans le sac ne seraient en rien impliqués dans le trafic de cocaïne, mais quand bien même ce ne serait pas le cas, les faits dont ils se seraient rendus coupables sont déjà d’une extrême gravité et ne font que renforcer le scepticisme ambiant.

    L’opinion publique savait, certes, que tout ne tournait pas rond dans la gestion des affaires de l’État, mais nourrissait quelque espoir que des lignes rouges infranchissables pouvaient encore exister, qu’on puisse au moins attacher du prix aux formes et apparences ou que la peur du scandale pouvait réprimer les tentations.

    La corruption a gangréné le pays, c’est presque une lapalissade que de le dire. De hauts responsables l’ont reconnu solennellement plus d’une fois, mais là, il semble bien que le mal est plus profond et qu’il n’épargne aucune frange de la société.

    Au gré des révélations, les contours du schéma de l’affaire Chikhi commencent à se dessiner, et le topo ressemble à peu près à ceci, en attendant que l’enquête judiciaire le confirme ou le dément : un réseau s’adonne à un trafic international de drogues dures et blanchit ses dividendes dans l’immobilier de luxe dans la capitale avec la complicité de fonctionnaires, de magistrats et d’élus et la bénédiction de tout ce que l’État compte comme agents et institutions, puisque personne ne s’est inquiété de l’origine des fonds qui faisaient s’ériger tours et villas.



    D’autres têtes risquent de tomber dans les prochains jours et d’autres illusions de s’évaporer. Que découvrira-t-on encore sur le degré de déliquescence des valeurs dans l’Algérie d’aujourd’hui ?

    Car c’est bien de cela qu’il s’agit : une crise morale qui affecte la société, n’épargnant presque aucune frange ni aucun secteur. La course effrénée vers le gain facile fait des ravages depuis la libéralisation de l’économie et surtout depuis la hausse de la commande publique subséquemment à celle des prix des hydrocarbures. Un virage que l’Algérie, contrairement à d’autres pays qui ont connu la même mutation, comme la Chine et la Russie, a jusque-là très mal négocié.

    De la corruption et pots-de-vin, aux assassinats d’enfants œuvre parfois de réseaux de trafic d’organes, en passant par les enlèvements suivis de demandes de rançon, on aura tout vu.

    Il y a aussi la spéculation sur les produits de large consommation, la triche sur la qualité
    et tous les comportements répréhensibles constatés à longueur d’année dans les marchés, particulièrement au cours du mois de ramadan et à la veille des fêtes religieuses.

    Des bouchers ont même vendu de la viande d’âne. Les trottoirs et les plages sont squattés par des jeunes désœuvrés souvent instrumentalisés et protégés par des parties plus influentes, les passe-droits dans les concours de recrutement dans la Fonction publique ou la distribution des logements sociaux sont légion.

    Lors de la dernière session du bac, les autorités ont dû isoler tout le pays pendant près d’une semaine en coupant l’accès à Internet pour éviter la triche, une décision qui ne fait que traduire l’aveu que dans l’Algérie d’aujourd’hui, même les lycéens ont fini par se faire à l’idée que rien ne s’obtient par le travail, mais par la triche, la ruse et la roublardise.

    Quand au scandale du maire de Ras El Ma, qui ne se contentait pas d’abuser de la vulnérabilité de ses administrées mais osait filmer ses ébats pour satisfaire on ne sait quelle perversion, ce n’est qu’une facette de la déliquescence généralisée.

    La société a presque perdu toutes ses valeurs par la faute d’un État censé l’encadrer maisqui, hélas, ne donne pas toujours le bon exemple à travers ses agents, comme l’ont confirmé les affaires de l’édile pervers et du boucher devenu archi-milliardaire. Plus que jamais, il y a péril en la demeure.



    Comme pour meubler l’été des Algériens, deux gros scandales ont éclaté presque simultanément ces dernières semaines : la découverte d’une quantité invraisemblable de cocaïne au port d’Oran et la diffusion de vidéos obscènes du maire d’une commune de l’Algérie profonde. Le premier, l’affaire Chikhi, ou Kamel El Bouchi, n’a pas révélé qu’un trafic de drogues dures …

  • #2

    Comment


    • #3
      les arabes aussi ont eu le meme comportement et le pire ,ils l'ont toujours et ils ont diffusé leur ideologie a d'autres peuples ...l'ideologie arabo musulmane a remplacé l' absence d'ame pour justifier les crimes contre l'humanité par l'absence d'islam -"ce n'est pas grave ils ne sont pas musulmans"... tous les peuples ont le droit de se plaindre sauf les arabo musulman parce que leur dossier n'est pas vierge-ils ont meme depuis l'ere chretienne ete les instigateurs et les precurseurs du colonialisme qui a debouché sur les croisades ensuite puis le colonialisme blanc.Les romains etaient la avant jesus christ et les vandales un peu apres mais les arabes ne sont pas en reste .

      Comment


      • #4
        ça n'existe pas ce que tu dis, tu essaies juste d'incriminer les Arabes. Il faut voyager dans leur pays pour que tu apprennes à les aimer, enfin espérons qu'ils t'accueillent bien.

        Comment


        • #5
          Envoyé par L'aghabie l'aghabie Voir le message
          ça n'existe pas ce que tu dis, tu essaies juste d'incriminer les Arabes. Il faut voyager dans leur pays pour que tu apprennes à les aimer, enfin espérons qu'ils t'accueillent bien.
          bien sur que ça existe -c'est l'histoire qui le dit pas moi .... ce sont les differentes agressions du djihad qui ont amené l'eglise chretienne a riposter par les croisades -les arabes sous l'etendard musulman n'ont pas cessé d'agresser les peuples qui les entouraient -d'abord autour de l'arabie ,puis vers l'afrique du nord et l'espagne puis dans les balkans , la perse et meme une partie de l'asie - c'est pourquoi on trouve aujourd'hui des musulmans en inde et au pakistan et sur une partie de la chine et de l'ancienne urss.

          pire je pense que nous avons ete colonisé par les europeens en partie a cause de l'occupation turc et arabe en afrique du nord - les arabo turc incapable de produire des biens etaient obligés de voler les bateaux europeens pour les devaliser a la fois des marchandises et des hommes- pour l'esclavage- et les femmes pour les harems ...nous avons subit les consequences des agissements de ces deux peuples -donc avant de se prosterner devant erdogan, regarder un peu mieux votre histoire !...il parait meme que la flotte de l'us navy a ete crée justement pour faire face a la piraterie qui sevissait en mer mediterannée...et oui mais ça on vous le dira jamais parce que cela fait de nos occupants des gens nuisibles aux interets autochtones et cela pourrait reveiller quelques ressentiments a l'egard de ceux que nous prenons pour des binefaiteurs .
          Last edited by koceyla; 10/07/2018, 14h15.

          Comment


          • #6
            ...

            Comment

            Working...
            X