Annonce

Collapse
No announcement yet.

Travaux aeroport d'Alger le scandale des commissions

Collapse
X
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Travaux aeroport d'Alger le scandale des commissions

    Algérie: scandale à l’aéroport d’Alger!

    Par
    La rédaction de Mondafrique
    -
    9 mars 2018


    La future nouvelle aérogare internationale de l’aéroport international d’Alger est au coeur d’un scandale qui fait couler beaucoup d’encre en Algérie. Le DG de l’aéroport d’Alger, Tahar Allèche et plusieurs de ses proches collaborateurs sont cités dans une affaire de rétrocommissions impliquant des sociétés chinoises et britanniques.

    Alors que les travaux de construction de cette future aérogare ont été entamés fin 2014 avec une enveloppe financière de près de 900 millions d’euros, plusieurs anomalies ont été constatées dans l’attribution de plusieurs marchés concernant par exemple le logiciel de gestion aéroportuaire où un une société britannique, un leader mondial, a été sélectionnée avant d’être écartée parce qu’elle a osé dire non à une commission de cinq cent mille euros, comme le démontrent les investigations menées par nos confrères d’Algériepart.

    Une autre société anglaise avait postulé pour remporter le marché de le mobilier technique qui est constitué de 120 bureaux d’enregistrements, de guichets de la police au frontière, des portes d’accès et comptoirs de banques et des agences de compagnies aériennes. Mais elle a été également exclue et écartée pour les mêmes raisons: refus de payer une commission onéreuse.

    Les services de sécurité algériens ont été, pourtant, alertés par ces pratiques scandaleuses. Dans la discrétion, totale les services algériens mènent leur enquête. Mais le DG de l’aéroport d’Alger a le bras long et jouit d’une impunité qui fait jaser à Alger. Les révélations d’Algériepart ont fini par détruire le mur de la peur. Malheureusement, les journalistes auteurs de cette enquête risquent gros puisque le DG de l’aéroport d’Alger leur promet l’enfer et un retour de manivelle des plus terrifiants.

    La police et la justice algérienne a été saisie. L’affaire sera-t-elle traitée avec partialité et transparence tout en tenant compte des révélations faites par les investigations des journalistes algériens ? Telle est la question qui revient sur toutes les lèvres à Alger.

    Rappelons enfin que l’extension de l’aéroport international d’Alger constitue un méga-projet pour l’Algérie. La nouvelle aérogare est attendue avec impatience pour désengorger l’ancien et vieux aéroport. Au moins 10 millions de passagers supplémentaires pourront transiter et atterrir à Alger. Les chinois du groupe CSCEC gère tout ce méga-projet qui doit être livré avant la fin de l’année 2018.

  • #2
    la razia est partout ...les kouffars refusent de payer des commissions parce qu'ils appliquent les principes universels de la religion ou juste parce que leur philosophie n'a jamais ete de voler partout ou ils passent -les arabes ,eux ,qui ont pour mission de repandre l'islam veulent voler . c'est quand meme incroyable .

    il y en a qui vont penser que c'est pas grave de demander une commission , on leur donne un contrat pourquoi ils paieraient pas une commission a celui qui donne le marché ?.

    1/ l'argent ne va au tresor public mais pour acheter une maison en europe au monsieur
    2/ la societe anglaise si elle accepte de payer les 500k€ , elle devra forcement les repercuter sur sa facturation a l'algerie -ca veut dire qu"elle va surfacturer pour payer la prime + sa prestation puisque le voleur ne s'interesse qu'a sa prime , il se fiche de negocier correctement le contrat-en clair c'est le pays qu'il vole et non les anglais.


    heureusement qu'il y a encore des kouffars pour raisonner des musulmans et les empecher de commettre des pechés sinon l'enfer serait peuplé d'arabes !


    Comment


    • #3
      Salut

      tout les gros chantiers sont gangrénés par les pots de vin...
      https://www.youtube.com/user/aldaleeltv3

      Comment

      Working...
      X