Annonce

Collapse
No announcement yet.

La nouvelle bourgeoisie algéroise et les écoles privées

Collapse
X
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • La nouvelle bourgeoisie algéroise et les écoles privées

    J'ai recherché si je pouvais trouver des articles sur les écoles privées en algérie mais... rien, même au niveau de l'éducation nationale... que fait Benghabrit ! En premier il faut préciser que les écoles privées à Alger sont agréées mais les enseignants n'y ont aucun statut et ne sont pas rattachés à l'éducation nationale, ce qui est un scandale, c'est à dire qu'il y a une école, un gérant, des employés, des élèves, mais l'éducation nationale ne donne pas et ne cherche pas à savoir qui y travaille.

    Ce n'est pas comme en France où les écoles privées sont tenues par les diocèse de chaque région ni comme au uk où les écoles privées sont tous reliés au gouvernement et bénéficie de statut incombant à leur situation.

    Généralement les écoles privées sont connues pour leur sévérité quant au règlement et leur rigueur quant au travail, à Alger non, le client est roi et l'enfant se retrouve avec de très bonne note sans fournir le moindre travail, les parents décérébrés sont là pour y veiller !

    La nouvelle bourgeoisie algéroise fait fi des règles et croient pouvoir tout acheter, le pire est que ce sont des médecins, des architectes, des ingénieurs, etc. ils sont lettrés donc cela ne coince pas au niveau de l'instruction mais ailleurs... Les riches algériens c'est nouveau, une bourgeoisie s'est formée depuis l'ère Boutefliqa, pas d'impôts, pas de facture, pas de salarié à déclarer, tous les bénéfices sont pour soi. Alger centre est pleine de kabyles... L'Ansej et d'autres dispositifs ont beaucoup aidé.

    C'est des parents qui pour une majorité ne savent pas éduquer, l'argent fait tout. Si j'ouvre une école, je prendrais exemple sur les écoles d'excellence et d'efforts, je sélectionnerais et je n'hésiterais pas à mettre à la porte les tricheurs, parents enfants profs complices !

    Les écoles privées mettent des enfants du préscolaire au cp, l'enfant ne possède pas la maturité pour enfant et passe sans avoir acquis les compétences nécessaires pour continuer, il va trainer un retard comblé par de fausses notes et cela arrange tout le monde.

    Le privé prend même des enfants avec des troubles cognitifs alors qu'il n'est pas spécialisé.

    La majorité des parents à qui j'ai parlé, c'est l'enfant qui décide, incroyable, je leur dis qu'un enfant n'a pas la capacité de prendre des décision et que c'était leur rôle d'adulte et de parent. Les parents se mêlent de tout, des dates de contrôles, le contrôle doit être refait si les enfants obtiennent de mauvais résultats, le cas échéant la note n'est pas reportée sur le bulletin ! L'enfant ne fout rien !

    Imaginez les délires en classe.

  • #2
    Des enfants à qui on ne dit jamais "non", pourris gâtés sans limites et ces mêmes parents continus leurs dégâts à l'école où ils s’immiscent contrôlent tout grâce à leur fric ! L'enseignant doit emboiter le pas et ne pas dire "non", l'île aux ânes de Pinocchio ou la fabrique à crétin de Brighelli. On ne leur apprend pas à travailler ni à réfléchir !

    Comment


    • #3
      il parait que nous faisons partie de la nation des illettrés , a quoi bon reflechir ! dans le monde arabe reflechir peut devenir un handicap -que des soucis ! alors qu'en faisant le brele tu evolues tres bien , c'est ce qu'on attend de toi ...on sait tout ça et les nouveaux riches savent comment ils ont eu leur fric , ce n'est pas en developpant l'economie ou en creant des richesses mais en connaissant la personne au bon post ou en ayant dissimulé ses richesses a l'impot -c'est un comportement typique d'un peuple qui vit d'une rente qu'il croit eternel ...l'education n'a aucune importance ce qui compte c'est le resultat final quelque soit la route empruntée pour y parvenir et si il faut changer les notes ,corrompre le directeur ou le fonctionnaire de l'academie normal ....c'est tres repandu dans le monde arabe ce type de comportement , ils ne sont pas les derniers dans tous les domaines pour rien !.

      Comment


      • #4
        Khalli le monde arabe tranquille je parle d'Alger.

        Les scandales de la triche au bac, ça ne m'étonne pas du tout, la tromperie et la duplicité sont apprises à l'enfant dès le bac à sable. L'école n'a plus aucune autorité sur l'enfant, il faut satisfaire le parent peu importe sa demande. Pour ma part jamais je ne me fierai à un bulletin venant d'une école privée. Le plus dérangeant est que le parent est très content malgré qu'il sache que ce n'est en aucun cas le travail de son enfant.

        Ce qui me fait rire c'est lorsque l'enfant évalue lui-même son travail, y'en a un qui me dit que les travaux manuels ça n'apporte rien. Bien évidemment c'est le parent derrière tout ça.

        Il y a quand même des enfants gentils et normaux qui travaillent et obtiennent de bons résultats mais les parents c'est eux qu'il faut rééduquer avant d'arriver à l'enfant.

        Comment


        • #5
          Il n'existe pas de pensionnat en Algérie, c'est une structure inconnue, comme d'ailleurs le véritable "format" de l'école privée qui n'existe pas non plus, puisque n'importe qui peut ouvrir une école et y faire ce qui lui plait. Il n'existe pas d'école stricte et de haut niveau, formant une élite éduquée selon les principes du pays. En Algérie que vous soyez intellectuel, surdiplômé, religieux, illettré, bon, mauvais, voleur, honnête, n'a aucun sens ! Vraiment c'est un peuple bizarre et d'une ânerie sans précédent ! Rien n'a de valeur ! Aucune différence entre le voyou et le gentlman, aucune différence entre la gourde et l'intelligente, koullech kifkif, et en réalité c'est ce qu'on me demande de faire à l'école, que les bons élèves travailleurs soient mis à niveau des mauvais et inversement, il n'en est pas question, quelle injustice !

          Comment


          • #6
            Envoyé par L'aghabie l'aghabie Voir le message
            Il n'existe pas de pensionnat en Algérie, c'est une structure inconnue, comme d'ailleurs le véritable "format" de l'école privée qui n'existe pas non plus, puisque n'importe qui peut ouvrir une école et y faire ce qui lui plait. Il n'existe pas d'école stricte et de haut niveau, formant une élite éduquée selon les principes du pays. En Algérie que vous soyez intellectuel, surdiplômé, religieux, illettré, bon, mauvais, voleur, honnête, n'a aucun sens ! Vraiment c'est un peuple bizarre et d'une ânerie sans précédent ! Rien n'a de valeur ! Aucune différence entre le voyou et le gentlman, aucune différence entre la gourde et l'intelligente, koullech kifkif, et en réalité c'est ce qu'on me demande de faire à l'école, que les bons élèves travailleurs soient mis à niveau des mauvais et inversement, il n'en est pas question, quelle injustice !
            Dit...la Francais qui n'est jamais sortie de son quartier d'Alger

            Most important Thing to do before death: to live
            Your God may have a plan for you, but Nimos is not sure it's the best one for you

            Comment


            • #7
              Ou ça ?

              Comment


              • #8
                Envoyé par L'aghabie l'aghabie Voir le message
                Ou ça ?
                Sors de ton quartier ....ensuite tu pourras parler de l'Algerie....
                Most important Thing to do before death: to live
                Your God may have a plan for you, but Nimos is not sure it's the best one for you

                Comment


                • #9
                  Je voulais travailler dans un pensionnat et il n'y en pas même en dehors d'Alger ; ce qu'ils appellent pensionnat c'est lorsque des filles louent des chambres chez des particuliers, rien à voir avec l'enseignement.

                  Comment


                  • #10
                    Envoyé par L'aghabie l'aghabie Voir le message
                    Je voulais travailler dans un pensionnat et il n'y en pas même en dehors d'Alger ; ce qu'ils appellent pensionnat c'est lorsque des filles louent des chambres chez des particuliers, rien à voir avec l'enseignement.
                    Internat ca te dit quelque chose?
                    Most important Thing to do before death: to live
                    Your God may have a plan for you, but Nimos is not sure it's the best one for you

                    Comment


                    • #11
                      Oui et il n'y en a pas, donne-moi un nom pour que recherche ?

                      Comment


                      • #12
                        Envoyé par L'aghabie l'aghabie Voir le message
                        Oui et il n'y en a pas, donne-moi un nom pour que recherche ?
                        Nimos n'apprecie pas les feneants et bras cassés...et ignorants qui parlent sans avoir aucune idée....
                        Most important Thing to do before death: to live
                        Your God may have a plan for you, but Nimos is not sure it's the best one for you

                        Comment


                        • #13
                          Il n'y en a pas, tu passes ton temps à mentir, pfff.

                          Comment


                          • #14
                            Il faut toujours relire les livres de religion qui donne des bonnes manières, surtout ici en Algérie, je risquerai facilement de sombrer dans la corruption, la méchanceté, l'escroquerie, même à l'école, je mettrais de fausses notes comme le veulent les parents et le porte monnaie de la direction. Il faut voir le comportement de certains parents, comment voulez-vous que l'enfant soit éduqué, les parents sont mal éduqués, faqed chay la yo'tih. L'enfant fait tout ce qu'il veut et ses parents le suivent au pas !
                            J'ai remarqué que cette année les enfants mentaient beaucoup, vraiment elhalla rahet !

                            Comment


                            • #15
                              Envoyé par L'aghabie l'aghabie Voir le message
                              Il faut toujours relire les livres de religion qui donne des bonnes manières, surtout ici en Algérie, je risquerai facilement de sombrer dans la corruption, la méchanceté, l'escroquerie, même à l'école, je mettrais de fausses notes comme le veulent les parents et le porte monnaie de la direction. Il faut voir le comportement de certains parents, comment voulez-vous que l'enfant soit éduqué, les parents sont mal éduqués, faqed chay la yo'tih. L'enfant fait tout ce qu'il veut et ses parents le suivent au pas !
                              J'ai remarqué que cette année les enfants mentaient beaucoup, vraiment elhalla rahet !
                              Quelle religion? Tu veux dire l'Islam? lequel? Le Sunniste? le Shi3y?
                              Most important Thing to do before death: to live
                              Your God may have a plan for you, but Nimos is not sure it's the best one for you

                              Comment

                              Working...
                              X