Annonce

Collapse
No announcement yet.

La Confédération générale du patronat se redéploie à Sidi Bel Abbès

Collapse
X
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • La Confédération générale du patronat se redéploie à Sidi Bel Abbès

    La Confédération générale du patronat se redéploie à Sidi Bel Abbès

    Le président de la Confédération générale du patronat (CGP BTP),El Frangi Mohamed, a appelé hier l’ensemble des entrepreneurs et promoteurs de la wilaya de Sidi Bel Abbès à s’unir et s’entraider pour «surmonter les innombrables difficultés rencontrées sur le terrain». Intervenant en marge de l’installation du nouveau bureau de la CGP, à l’Hôtel Beni Tala, M. El Frangi a déploré la situation «extrêmement difficile» dans laquelle se trouvent plusieurs entrepreneurs à l’échelle nationale et locale. «Les mesures favorisant les entreprises étrangères dans le secteur du bâtiment au détriment de l’outil de réalisation national se sont traduits par la mise en faillite des centaines d’entreprises locales et un net recul de l’activité durant ces deux dernières années», a-t-il précisé lors d’un point de presse. Saluant les récentes mesures prises par le gouvernement au profit du secteur du bâtiment, M. El Frangi a toutefois estimé nécessaire d’engager des mesures de facilitation «après une très forte déprime du marché du bâtiment due à contraction de la commande publique». Le président CGP BTP a clairement affirmé qu’en matière de construction de logements, «l’Etat algérien n’a plus besoin d’avoir recours aux entreprises étrangères». Prenant pour exemple la wilaya de Sidi Bel Abbès, il a rappelé que les capacités de construction dont disposent les entreprises locales sont à même de couvrir, en nombre et en qualité l’ensemble des programmes publics de logements et d’équipements. «Nous appelons les pouvoirs publics au niveau local à faire preuve de compréhension et à renouer le dialogue avec les représentants des entrepreneurs afin de relancer les innombrables chantiers en souffrance», a-t-il ajouté. Il y a lieu de préciser que l’assemblée élective du bureau de la wilaya de Sidi Bel Abbès de la CGP BTP s’est déroulée en présence d’une centaine d’entrepreneurs et promoteurs immobiliers. Au terme de cette rencontre, les membres de l’assemblée ont retiré leur confiance à M. Belfodil, remplacé à l’unanimité par Harmel Mohamed. «Nous allons procéder rapidement à la réouverture du siège de la CGP, relancer les adhésions et débattre le plan d’action de la nouvelle équipe dirigeante», a souligné Meksi Abdellah, nouveau vice-président de la CGP BTP.
    kijate kléte '' d'ou elle vient je mange''

  • #2
    le meme discours de nos entrepreneurs reviend ''«l’Etat algérien n’a plus besoin d’avoir recours aux entreprises étrangères» ALORS que l'urbanisme dans le monde entier n'est pas une chose a jouer dessus car l'urbanisme c'est le visage d'un peuple. si le mur est tordu et la façade onduleuse l'etat et le pays est tordu. et l'algerie vise d'attirer les touristes, que vient voir un touriste en algerie un batiment bergerie??
    A BEL ABBES d'apres les photo posté sur l'autre forum c'est grace au chinois et turque que le visage de bel abbes a peu changé.

    ces entrepreneurs n'ont qu'a s'occuper des forets au moins ils seront utiles car elles vont recrutés dans les village et lever l'isolement des population restée oublié par des soit disant entrereneurs qui n'ont pas un seul maçon formé dans une ecole. detournement desmateriaux, gaspillage, laisser aller, bien que des entrepreneurs existe des serieux mais doivent agire dans le domaine du privé car il ne peux jouer avec le privé il lui verser le citron dans les yeux si jamais il lui gaspille son argent.

    donc l'urbanisme et la construction doit être réalisé par des étranger qui la Main et la finition...

    l'etat doit offrir un budget conséquent pour les forets, ces entreprises doivent se convertir dans le long terme, avec un constrat annuel renouvelables...au moins l’algérien servira a quelque chose. t'as pas les compétence ne touches pas. touches sur une chose que tu peuxw faire facile et productrice..planter un arbre un petit enfant du maternelle peut le faire et l'arbre va grandir avec lui des qu'il aura atteint l'age de 18 ans l'arbre fruitiers aura 14 ans

    donc ces algériens soit disant entrepreneurs ne font que dans la vantardise et les autre dans les affaire détournement divers, c'est finit..l'urbanisme et la construction pour les étrangers..


    vas faire ce que tu peux faire vas faire l'arboriculture et les légumes, ça ne demande ni devise ni importation ni doctorat
    kijate kléte '' d'ou elle vient je mange''

    Comment

    Working...
    X