Annonce

Collapse
No announcement yet.

Refus de la promotion de la langue Tamazight/les manifestations debutent en Kabylie

Collapse
X
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • Refus de la promotion de la langue Tamazight/les manifestations debutent en Kabylie

    Marches de lycéens en Kabylie pour la promotion de tamazight

    décembre 10, 2017

    Par Hani Abdi et R. Mahmoudi/ALGERIE PATRIOTIQUE – L’affaire du rejet à l’APN d’un amendement relatif à la promotion de tamazight prend une tournure inattendue en Kabylie. Après les grèves enclenchées dans les universités de Tizi Ouzou et de Béjaïa, des lycéens commencent à sortir dans la rue pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme une attitude contraire à la Constitution. Dans la commune d’Amalou, dans la wilaya de Béjaïa, des dizaines de lycéens ont protesté, exhibant des banderoles dans lesquelles on pouvait lire «Anerez wala anneknu(plutôt rompre que plier)». Ces lycéens ont arboré le drapeau berbère.

    Des rassemblements ont eu lieu à Kherrata, à Sidi Aïch et dans d’autres localités moins connues de Kabylie. Des appels à des marches ont été lancés pour la journée de lundi 11 décembre dans toute la Kabylie. Ce vent de «colère» qui nous rappelle le fameux boycott scolaire de 1994 se propage ailleurs, notamment à Boumerdès, à Bouira et dans certaines régions de Sétif et même aux Aurès. Ces protestations auraient pu être évitées si la Commission des finances de l’Assemblée populaire nationale (APN) avait mieux communiqué sur le fameux amendement rejeté.

    Des organisations et des icônes, notamment du mouvement associatif, appellent à la vigilance et à la sagesse pour éviter de tomber dans la manipulation et d’arriver à l’irréparable. C’est le cas de Brahim Tazaghart, un militant berbériste qui lutte pour la promotion de tamazight qui appelle les lycéens à rester dans les écoles en expliquant que le combat doit être mené autrement.

    Les partis politiques ancrés dans la région, à savoir le FFS et le RCD, se mettent à l’écart de ce mouvement de colère qui prend une trajectoire inconnue. L’inquiétude est telle que même Ould Ali El Hadi, ministre de la Jeunesse et des Sports et ancien membre du Mouvement culturel berbère (MCB), a dénoncé une «campagne de déstabilisation menée par des parties en propageant de vraies-fausses informations sur le refus de l’APN de voter une loi sur la prise en charge de tamazight». Le ministre a affirmé que tamazight en tant que langue nationale et officielle «n’a guère besoin de loi spécifique pour sa prise en charge dès lors, a-t-il souligné, qu’elle l’est de fait de par son statut de langue nationale et officielle de tout le peuple algérien».

    Le RPK prévient contre les risques de dérapage

    Dans une déclaration adressée à la rédaction, et signée par son coordinateur, Hamou Boumediene, le Rassemblement pour la Kabylie (RPK) tient à apporter son soutien aux lycéens et étudiants qui sont descendus ces derniers jours dans la rue pour protester contre le rejet à l’APN d’une loi sur la promotion de tamazight, tout en prévenant contre les risques de manipulations et de dérives qui peuvent mener à la violence. «Sans clarification des objectifs et des enjeux, sans revendication claire, affirme le RPK, c’est à coup sûr rééditer les impasses auxquelles sont arrivés le Mouvement culturel berbère dans les années 1990 et le mouvement citoyen de 2001».

    Pointant l’attitude «hégémonique et archaïque» du système politique algérien, le RPK estime que la représentation nationale parlementaire avec un mode majoritaire «ne sera jamais la solution démocratique pour traiter des questions identitaires, culturelles et linguistiques dans un pays multiculturel et multilingue comme l’Algérie», en arguant que ces questions existentielles relevant du droit naturel «ne peuvent être soumises à un vote car aucune communauté, aucun individu ne peut accepter que son identité soit soumise à l’approbation des autres».

    Revendiquant une forme de régionalisation, moins loin des schémas séparatistes du MAK, le RPK juge nécessaire une refondation de l’Etat sur la base d’une forme de démocratie «qui a fait ses preuves dans d’autres sociétés plurales donnant le droit aux communautés de gérer leurs spécificités à travers une autonomie politique consacrant la mise en place d’un parlement et d’un gouvernement régional». Enfin, il appelle la jeunesse en Kabylie à recentrer son combat autour d’une question primordiale : la reconnaissance des droits collectifs.





  • #2
    Pendant que les arabisés surveillent comme le lait sur le feu la situation a el qods en palestine , les kabyles continuent a ignorer les interets arabes et se concentrent sur propre emancipation.Plusieurs marches ont lieu a tizi ouzou ,bejaia ,bouira ,kheratta .

    Comment


    • #3



      université de tizi ouzou

      Comment


      • #4
        Ils ont mon plein soutien!
        “The saddest aspect of life right now is that science gathers knowledge faster than society gathers wisdom.” Isaac Asimov.

        Comment


        • #5


          bejaia

          Comment


          • #6
            Rejet de Tamazight par l’APN : Heureux les militants du FFS et du RCD qui n’ont rien vu !

            KABYLIE (Tamurt) – Au moment où c’est le branle-bas-de combat dans toute la Kabylie, suite au rejet de Tamazight par les députés de l’APN (Assemblée populaire nationale), les deux partis essentiellement composés de kabyles, à savoir le FFS et le RCD, n’ont encore exprimé aucune réaction par rapport à cette affaire qui a poussé les lycéens à sortir dans la rue alors que les étudiants de Tizi Ouzou le feront demain, après ceux de Vgayet et Tuviret qui l’ont déjà fait.

            Les partis en question semblent plus préoccupés par les miettes de « pouvoir » que leur offre le régime en contrepartie de leur silence. Car, faut-il le rappeler, ces jours-ci, l’heure est à l’installation des nouvelles APC et APW (l’APW de Tizi Ouzou sera d’ailleurs installée aujourd’hui, dimanche 10 décembre). Même à titre individuel, aucun cadre de ces deux partis ou élu n’a soufflé un mot sur le rejet par les députés du pouvoir algérien d’un article de la loi de Finances-2018 ayant pour but de promouvoir Tamazight, langue, culture et identité. Pourtant, dans les années quatre-vingt-dix, c’est sur la fibre sensible de l’amazighité qu’ont joué ces deux partis pour attirer les sympathies du peuple kabyle à Bgayet, Tizi Ouzou et Tuviret.

            Aujourd’hui, les choses ont foncièrement changé pour ces deux formations politiques qui se sont complètement métamorphosées alors que des dizaines, voire des centaines, de citoyens kabyles se sont exposés à la mort pas assassinat en défendant sincèrement les idées novatrices de l’ancien temps, véhiculées par le FFS et le RCD. Heureux les militants du FFS et ceux du RCD qui n’ont rien vu !

            Tahar Khellaf pour Tamurt

            Comment


            • #7
              Je suis contre, sauf dans leur région. Je ne l'accepte pas comme langue nationale, ce dialecte n'a même pas d'alphabet. Ils sont totalement occidentalisés et viennent nous em.

              Comment


              • #8
                Envoyé par L'aghabie l'aghabie Voir le message
                Je suis contre, sauf dans leur région. Je ne l'accepte pas comme langue nationale, ce dialecte n'a même pas d'alphabet. Ils sont totalement occidentalisés et viennent nous em.
                Moi je te comprends et pour cause,mais l'avis d'une qui se dit arabe,sur ce sujet en particulier,n'a aucun intérêt"un pet de lapin"...

                Comment


                • #9
                  Envoyé par L'aghabie l'aghabie Voir le message
                  Je suis contre, sauf dans leur région. Je ne l'accepte pas comme langue nationale, ce dialecte n'a même pas d'alphabet. Ils sont totalement occidentalisés et viennent nous em.
                  nous ne sommes pas une region ,nous sommes l'algerie , nous sommes meme plus que l'algerie nous sommes toute l'afrique du nord ...il est inutile de retenir un tsunami avec des coussins!

                  Comment


                  • #10
                    Envoyé par koceyla Voir le message

                    nous ne sommes pas une region ,nous sommes l'algerie , nous sommes meme plus que l'algerie nous sommes toute l'afrique du nord ...il est inutile de retenir un tsunami avec des coussins!
                    Ha oui ? Et les arabes comme moi ils sont quoi si vous êtes l'Algérie ? Nous sommes plus nombreux.

                    Comment


                    • #11
                      Envoyé par YOUVA9 Voir le message

                      Moi je te comprends et pour cause,mais l'avis d'une qui se dit arabe,sur ce sujet en particulier,n'a aucun intérêt"un pet de lapin"...
                      Bravo quelle classe !

                      Comment


                      • #12
                        Envoyé par L'aghabie l'aghabie Voir le message

                        Bravo quelle classe !
                        C'est toi qui parle de classe,tu te poses là en la matière"cela fait des semaines que tu passes ton temps à remuer du caca,à longueur de Forum,pour couvrir un violeur"ramadan"et tu oses donner des leçons de classe ???je me marre !!!

                        Comment


                        • #13
                          certains kabyles me semblent trop cons, pourquoi tamazight ???
                          je suis chaoui, mais ne parle pas cette langue, elle s'est arretée a mon grand pere.
                          pourquoi ne pas exceller dans d'autres langues telque le francais ou l'anglais, l'espagnol ou le chinois ?
                          pourquoi ne pas instaurer l'anglais comme langue nationale et la faire apprendre dès le plus jeune age ??
                          L'arabe est apprise a L'ecole, elle sert a communiquer avec les khoroto de ce pays pas plus.
                          elle n'est d'aucune utilité avec les pays arabes, car tous ces derniers sont dans la merde et ils mettront des siecles pour se relever.
                          perso, je n'imposerai pas cette langue aux arabes algeriens, ils ont leur derja ou la langue ta3 el m,habel. ce melange de charabia dans toutes les langues des anciens colonisateurs.

                          Comment


                          • #14
                            Envoyé par YOUVA9 Voir le message

                            C'est toi qui parle de classe,tu te poses là en la matière"cela fait des semaines que tu passes ton temps à remuer du caca,à longueur de Forum,pour couvrir un violeur"ramadan"et tu oses donner des leçons de classe ???je me marre !!!
                            Et voilà encore... Je ne couvre personne je lis les infos et commente, il me semble même avoir plus de justice que vous, ki sidi ki lala, l'un au moins est un intellectuel et l'autre... Les programmes sont trop chargés pour rajouter votre dialecte.

                            Comment


                            • #15
                              Envoyé par Barracuda Voir le message
                              certains kabyles me semblent trop cons, pourquoi tamazight ???
                              je suis chaoui, mais ne parle pas cette langue, elle s'est arretée a mon grand pere.
                              pourquoi ne pas exceller dans d'autres langues telque le francais ou l'anglais, l'espagnol ou le chinois ?
                              pourquoi ne pas instaurer l'anglais comme langue nationale et la faire apprendre dès le plus jeune age ??
                              L'arabe est apprise a L'ecole, elle sert a communiquer avec les khoroto de ce pays pas plus.
                              elle n'est d'aucune utilité avec les pays arabes, car tous ces derniers sont dans la merde et ils mettront des siecles pour se relever.
                              perso, je n'imposerai pas cette langue aux arabes algeriens, ils ont leur derja ou la langue ta3 el m,habel. ce melange de charabia dans toutes les langues des anciens colonisateurs.
                              il ne s'agit pas de choisir entre des langues par opportunisme economique ou civilisationnel mais de retablir l'identité des algeriens -cela ne peut pas passer par une autre langue , nous ne voulons pas fabriquer un autre peuple ,nous voulons redevenir nous mêmes ! on ne fait pas table rase de 3000 ans de lutte pour disparaitre parce que tamazight s'est arreté a ton grand pere ,lui et d'autres avant lui ont entretenu le flambeau -ceux qui ont cedé a l'arabisation par la suite doivent revenir dans la lutte et non pas nous proposer de devenir des anglais ou des chinois ....les chinois forment l'excellence technologique en chinois , les anglais forment en anglais , les israeliens tiennent tete a 320 millions d'arabes avec l'hebreux et touma vous voulez devenir tout sauf vous memes! il faut avoir subit un traumatisme cranien du meme type que celui qui tomberait d'une tour de 400 etages pour penser comme ça ...

                              Comment

                              Working...
                              X